ESCROQUERIE: Se sentant floués par la présidente des «CHAMPS DU CŒUR»: Les mourides de France menacent de porter plainte

Le Collectif des mourides de France se dit escroqué par la présidente des «Champs du cœur». L’escroquerie présumée porte une somme de plus de 9 millions de francs Cfa. Le président du Collectif menace alors de porter plainte si Mme Mame Diarra Ly ne rembourse pas.


ESCROQUERIE: Se sentant floués par la présidente des «CHAMPS DU CŒUR»: Les mourides de France menacent de porter plainte

 

 
(Correspondant permanent à Paris) – Le Collectif des mourides de France est dans tous ses états. La raison ? Il accuse la présidente des «Champs du cœur» de l’avoir floué lors du dernier Magal de Touba. Abdoulaye Leye, président dudit collectif, accuse Mame Diarra Ly d’«escroquerie et d’abus de confiance» pour avoir promis aux mourides de France qui le désirent de leur faire bénéficier d’un tarif préférentiel sur quatre compagnies aériennes.
«Nous sommes victimes d’abus de confiance et d’escroquerie de la part d’une personne en qui nous avions vraiment confiance. Il s’agit de Mame Diarra, présidente de l’Association «Les champs du cœur», peste Abdoulaye Leye. Avant d’expliquer : «En mars 2012, elle est venue nous voir à Alnay-Sous-Bois où se trouve notre siège social, en nous disant qu’elle avait signé avec des compagnies aériennes un partenariat pour nous faire bénéficier de tarifs préférentiels sur les billets pour le Magal avec des réductions de  50 et de 25 % pour Air France. Elle nous a cité quatre compagnies avec qui elle disait avoir signé un partenariat pour nous faire bénéficier de cette réduction.»  Seulement, selon les dires du président du Collectif des mourides de France, Mame Diarra Ly n’a pas tenu promesse. Elle doit toujours à ceux qui se sont inscrits pour le voyage «la somme 15.007 euros», soit 9 millions 843 mille 947 francs Cfa. Une reconnaissance de dette a été signée par Mame Diarra Ly. Mais «depuis le 15 mars, on n’a pas de ses nouvelles. On l’appelle, elle ne décroche pas. On lui envoie des messages, elle ne répond pas», s’indigne M. Leye.
Pour contraindre la présidente des «Champs du Cœur» à honorer ses engagements, le Collectif des mourides de France a commis un avocat. «Nous avons consulté un avocat qui lui a envoyé un courrier de mise en demeure. Si d’ici quinze jours, elle ne réagit pas, notre avocat va porter plainte contre elle», avertit le collectif. Mais il est toujours possible de faire régler l’affaire à l’amiable. Et c’est sur cette voie que le conseil du Collectif des mourides de France s’est engagé. «L’avocat nous a dit que s’il reçoit d’elle une réponse positive et qu’elle s’engage à rembourser l’argent dans un délai raisonnable, plus les dommages et intérêts parce qu’il y en a qui ont acheté des billets entre 900 et 1000 euros, d’autres ont fait des va-et-vient entre chez eux et l’aéroport,  il pourra négocier avec elle pour qu’elle rembourse et que l’affaire s’arrête là. Sinon, l’avocat déclenchera la procédure judiciaire en déposant la plainte», fait savoir Abdoulaye Leye. Qui dit avoir reçu une menace : «Tout récemment, j’ai reçu un sms soi-disant venant des soutiens de Mame Diarra Ly. Ce sms dit que si l’on crée des problèmes à Mame Diarra, on les trouvera sur leur chemin. C’est une menace déguisée. Nous avons avisé notre avocat qui a enregistré le sms
À en croire Abdoulaye Ly, 113 pèlerins s’étaient inscrits pour bénéficier des avantages promis par Mame Diarra Ly. Mais à leur grande surprise, selon M. Leye, le partenariat n’a pas fonctionné. Ceux qui ont voyagé au mois de juillet n’ont pas bénéficié, comme promis, de la réduction de 50 %.
Pour tirer l’affaire au clair, Mame Diarra Leye a été convoquée au siège du Collectif des mourides de France pour des séances d’explications et pour faire le bilan. «Elle nous a donné des explications que nous considérons comme non fondées. On les a rejetées en bloc et l’on a demandé le remboursement de l’argent que nous lui avons remis. Elle nous a expliqué ses difficultés financières en nous demandant un délai supplémentaire d’un mois. Nous lui avons demandé de faire une reconnaissance de dette. Ce qu’elle a fait. Et jusqu’à présent, nous n’avons plus de nouvelles d’elle», déclare-t-il.
Nous avons tenté, à deux reprises, de joindre la présidente des «Champs du cœur», Mame Diarra Ly. Mais le téléphone sonnait dans vide avant de nous renvoyer sur son répondeur où nous avons laissé deux messages. 
Moustapha BARRY
Dakaractu2




Samedi 20 Avril 2013
Notez


1.Posté par lamine le 20/04/2013 18:26
C'est une dame qui est dans toutes les sauces.Apres Assy Sarr pour l'escroquerie des femmes sur les terrains , c Mame Diarra LY une femme arnaqueuse.Elle aime les fetes etc....
Coumba Touré une femme un toit va prendre le relais, elle aussi a bouffé les femmes de la diaspora

2.Posté par Mor Diop le 21/04/2013 14:19
Arretez de tourner en rond à l'africaine. Portez plainte et convoquez la devant la justice . Cest simple



Dans la même rubrique :