ENTRETIEN AVEC MAKHTAR DIOP : " Avec Macky, il s'agira jamais de partager un butin... Notre défaite à Touba renferme des secrets "

Grogne de responsables de l'Apr suite au remaniement ministériel, défaite de Bby à Touba lors des législatives, marche de femmes nues pour la libération de Khalifa Sall... Makhtar Diop , Hcct et coordinateur de la Cojem assène ses quatre vérités dans cet entretien avec Dakaractu.


 
Dionne 2 est critiqué par des responsables de l'Apr . Qu'en pensez-vous ?
 
 
Depuis la création de l'Apr en 2008, tout le monde s'est accordé tacitement à laisser la possibilité au Président de la République de choisir ceux qui dirigent les structures déjà existantes. C'est le cas pour le réseau des Enseignants, de la Cojer, du réseau des femmes, réseau des Cadres Républicains...De quel mérite peuvent se prévaloir ceux qui ont été choisis par rapport à ceux qui sont à la base et qui travaillent énormément pour le parti? Il ne s'agit pas de partage de butin. Nous ne partageons pas un trophée de guerre. Nous avons été investis d'une charge extrêmement lourde qui est de développer le Sénégal. Ceux qui vocifèrent ne comprennent pas cela et nous travaillerons à le leur faire comprendre. Partant de cela,  nous félicitons le Premier ministre d'avoir fait avec responsabilité ses choix. C'est lui et le Président qui répondront du bilan en 2019 et non ces ministres et directeurs qui ne font que passer.Tous ceux qui étaient élus ou nommés n'auraient rien été si le Président Macky Sall ne leur avait pas confié la tâche. L'ingratitude ne prospérera pas. Les intérêts crypto-personnels non plus.
 
 
Vous réclamez des sanctions ?
 
 
Je n'irais pas jusqu'à demander des sanctions. Je les invite juste à retrouver la raison et à regagner les rangs. C'est le Président Macky Sall qui les a créés de toutes pièces. Par conséquent, ils devraient changer de discours et de revenir dans les rangs. 2019 n'est pas loin et nous devons garder intacte notre sérénité et penser à ceux qui n'ont pas été élus, nommés ou félicités.
 
 
 
Et par rapport à l'humiliation que vous avez subi à Touba lors des élections législatives ?
 
 
La défaite, vous voulez dire ? Par rapport à la défaite de Touba, nul n'a le droit de fuir ses responsabilités. Que personne n'accuse personne. Nous souhaitons juste que la fédération de Touba-Mbacké soit reçue par le Président Macky Sall, au moins pour  comprendre​ ce qui ne va pas. Notre défaite à Touba renferme des secrets. Depuis la création de l'Apr, jamais la fédération de Mbacké n'a été reçue au Palais. Cela aussi constitue un problème. Tous les autres départements ont été reçus par le Président Macky Sall. Notre fédération a besoin d'être galvanisée. Nos responsables et nos jeunes leaders rêvent de visiter le Palais, de serrer la main du Président, de l'entendre parler aux uns et autres et faire le dispatching sur les rôles que chacun devra jouer. Au moins 40.000 personnes ont applaudi la politique du Chef de l'État, lors des dernières élections législatives. Nous avons besoin d'être renforcés. Note seul problème c'est Touba. Nous avons perdu. Mais nous devons reverser la tendance. La tâche sera plus rude car nous aurons, désormais, en face de nous 7 députés dont Madické Niang. Nous avons, certes, Moustapha Cissé Lô et Sadaga comme députés et moi qui suis du Hcct. Je ne peux rien promettre, mais nous nous battrons avec ou sans moyens, même si nous avons besoin d'être renforcés. Nos sommes des soldats du Président. Et tout le monde le sait, à mon avis.
 
 
À Dakar, des femmes projettent de marcher nues pour réclamer la libération de Khalifa Sall...
 
 
C'est le monde à l'envers. Elles peuvent être considérés comme  des folles. Je demande au Grand Serigne de Dakar d'organiser pour ces dames un ''ndeup''. Je paierai les sacrifices. Au Sénégal, nous avons des vertus et se mettre nu ne fait pas partie de nos habitudes. Nous pouvons accepter des grèves de la faim, des marches mais point de marches de femmes nues.
 
 
Mais Khalifa Sall, député qui reste encore en prison paraît bizarre, toutefois ?
 
 
Pourquoi bizarre ? C'est une affaire qui est entre les mains de la justice. Je ne peux pas me prononcer sur cette question. Je sais que nous avons une assemblée nationale conséquente qui fera son travail de manière correcte avec ou sans Khalifa Sall. Je félicite l'ensemble des députés, le Président Moustapha Niasse, le vice-président Moustapha Cissé Lô et tous les autres  pour la cérémonie d'installation fort réussie à laquelle nous Sénégalais avons assisté l'autre jour.
Zone contenant les pièces jointes
 
 
Dimanche 17 Septembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :