ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Synergie avec la Diaspora pour une recherche africaine efficiente


ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Synergie avec la Diaspora pour une recherche africaine efficiente
La soutenance de thèse de Doctorat d’Université de Mouhamadou Moustapha SOW sur le sujet : Elaboration de nouveaux complexes de coordination d’éléments de transition : synthèse, structures et propriétés magnétiques et encadrée par le Docteur Ousmane Diouf, lui même mon ancien doctorant, me sert de prétexte pour partager avec vous ces quelques lignes.
La thèse de M. M. SOW,  qui est centrée sur la préparation de complexes moléculaires magnétiques, a été préparée au Laboratoire de Chimie de Coordination Organique (LCCO) du Département de Chimie de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar sous la direction du Maître de Conférence le Dr Ousmane DIOUF en collaboration avec l’université de Vigo en Espagne. Dans ce travail, il a synthétisé sept nouveaux ligands, quarante huit complexes et  élucidé huit structures cristallines. Il a utilisé plusieurs techniques : la spectroscopie de résonnance magnétique nucléaire, la spectroscopie infrarouge, la spectroscopie de masse, l’UV-visible, la micro-analyse, les mesures magnétiques à température variable, la diffraction des rayons X. Ce travail a fait l’objet de six publications dans les revues internationales abstractées. La qualité de son travail mérite le respect. Je lui adresse ainsi qu’à son encadreur mes vives félicitations. Son maître le Dr Ousmane DIOUF est tout aussi brillant, discret, efficace et travailleur.
Le LCCO est dirigé par le professeur Mohamed Lamine Gaye. Il a d’importants résultats avec les collègues de l’Université de Vigo en Espagne. Il est brillant, discret et ses publications sont citées par la communauté scientifique internationale. Le partenariat avec l’Université de Vigo est le fait d’un Sénégalais, le Prof. Yagamare FALL.
Le Prof. FALL était revenu au Sénégal lors de la soutenance de la thèse de Doctorat de Ousmane DIOUF, invité par le Prof. Libasse DIOP qui fût mon encadreur.
En 2007, lors de la célébration du cinquantenaire de l’UCAD, il faisait parti des membres de la diaspora invités pour la journée qui leur est dédiée. Ses paroles retentissent encore dans mes oreilles « nous autres membres de la diaspora sénégalaise devons chercher ce que nous pouvons faire pour notre pays sans rien attendre en retour ». Sa prise de position avait orienté profondément la suite des discussions.
Ce grand chercheur scientifique doublé d’un excellent pédagogue et doté d’une grande culture scientifique a tenu parole. Cet homme attaché au développement scientifique de son pays, qui est amoureux de la recherche et de l’enseignement supérieur et qui porte un prénom rare au Sénégal, même si son nom de famille évoque quelques grandes périodes de l’histoire de notre cher pays, vient encore de prouver son attachement à la promesse tenue à ses collègues, il y’a plus de huit ans.
Monsieur Yagamare FALL, enseignant-chercheur, directeur du Laboratoire de Chimie Organique de l’université de Vigo (Espagne) est un sénégalais installé en Espagne depuis plusieurs années.
Ancien élève du lycée Blaise Diagne de Dakar, il a intégré,  après un séjour en classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs de France, L’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Strasbourg. Après son diplôme d’Ingénieur, il a préparé et soutenu sa thèse de Doctorat en 1986 à l’Université d’Orsay en France. Un stage post-doctoral de trois ans en Grande Bretagne dans l’équipe du professeur KOCIENSKI et un poste de chercheur à l’Université de Santiago (Espagne) lui ont permis d’être recruté à l’Université de VIGO (Espagne) depuis 1998 comme Professeur Titulaire de Chimie Organique.
Depuis huit ans il entretient une collaboration franche et fructueuse avec l’équipe du LCCO. Grâce à son entregent, un projet scientifique mis en place par les deux équipes a pu trouver un financement. Une thèse de Doctorat d’Etat et plusieurs thèses de Doctorat ont été préparées en alternance entre le LCCO et son Laboratoire. Ces étudiants sont titulaires des diplômes des deux universités.
 Cette collaboration est déjà très riche. Plus d’une dizaine de publications dans des revues de très haut niveau ont été cosignées par les deux structures de recherche. Quatre brevets concernant la synthèse de composés organiques à très haute valeur ajoutée ont été obtenus par les deux équipes.
Le Laboratoire de Chimie organique qu’il dirige est spécialisé dans les liquides ioniques. Plus précisément, Yagamare FALL, s'est consacré à la préparation et à l’utilisation des liquides ioniques pour rechercher des voies de synthèse simples et peu couteuses. Il a tout d'abord proposé des méthodes originales, efficientes et rapides qui mettent à la portée du chimiste un outil d’expérimentation aisé.
Les très nombreux résultats obtenus et la large diffusion de ces acquis, ont contribué à réorienter la chimie vers l’utilisation des liquides ioniques comme  solvants verts.
Yagamare FALL est un scientifique passionné, dynamique, soucieux du développement de la science en Afrique et de l'épanouissement des jeunes talents qu’il a rencontrés au Sénégal lors de ses divers séjours scientifiques.
Il a supervisé plusieurs thèses de doctorat, rédigé plusieurs chapitres d’ouvrages spécialisés dans son domaine, signé près d’une centaine de publications de très haute valeur scientifique et est titulaire d’une dizaine de brevets.
Ce grand Monsieur est évidemment une inspiration aussi bien pour ses collègues scientifiques de la diaspora que pour ceux qui sont établis au Sénégal. Malgré son calme, il possède de grandes qualités de leader et un sens élevé des relations humaines.
Fervent militant de la collaboration entre chercheurs scientifiques de divers horizons, il a développé des relations scientifiques avec de nombreux pays.
Nous sommes très honorés d’avoir eu le privilège de travailler avec Yagamare FALL. Nous avons beaucoup appris de nos discussions franches et passionnées.
Puisse votre action faire tâche d’huile, afin que la diaspora s’implique d’avantage dans le développement scientifique de notre très cher pays. C’est une responsabilité qui pèse sur nous. Il est de notre devoir de la porter pour contribuer au redressement et à la prospérité  que nos compatriotes attendent.
Nous avons souhaité partager ces lignes afin d’informer des efforts dans la recherche mais aussi et surtout révéler la contribution importante du prof. Yagamare FALL. Il mérite d’être connu et reconnu. Le Sénégal, avec d’autres comme Yagamare dans la diaspora, peut tirer plus de profit de la globalisation et de la société de la connaissance.
 
Professeur Abdou Salam SALL
Ancien Recteur de l’UCAD
Jeudi 31 Octobre 2013
Dakaractu




1.Posté par Pacotille le 31/10/2013 23:12
VIVE LA PAROLE

2.Posté par QWERT le 04/11/2013 17:57
C'est du concret aussi pacotille



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015