EN ROUTE VERS 2019 : Boubacar Camara est-il le joker de Karim Wade?


Les élections présidentielles de 2019 risquent de réserver beaucoup de surprises.  Au-delà des candidatures presque connues comme celle de certains ténors, il  faut s’attendre à  des candidats surprises. Dans ce lot, nous faisons le pari de compter un homme de l’ombre, un haut cadre sénégalais au parcours remarquable, Boubacar Camara actuel  PCA de Sococim Industries du groupe français Vicat.
L’ancien directeur général des Douanes et qui fut secrétaire général du puissant ministère de Karim Wade prépare activement son entrée en politique. Pour cela, il a subi plusieurs séances de training avec un cabinet de communication politique en France. Depuis peu, il a lancé un blog sur Internet www.boubacarcamara.com et une page Facebook qui compte déjà plus de 3 000 abonnés. 
Selon nos informations, Camara voit régulièrement Karim Wade en prison. Président du Conseil d’administration de la Sococim avec le groupe Vicat, l’homme n’a pas encore digéré ce qu’il a fini d’appeler le parti-pris de l’Etat dans le dossier Dangote. En effet, il n’est un secret pour personne que Sococim a combattu l’implantation de cette unité au Sénégal dans le but de préserver ses intérêts au Sénégal. Dans son blog, Camara lance un appel aux jeunes sénégalais qu’il appelle la génération Y. Camara. Serait-il la botte secret de groupes français au Sénégal ? Ou un Joker pour Karim Wade ? 
Dans le premier jet de présentation de ces candidats « probables », nous  allons à la découverte de l’ami de Karim Wade.
Boubacar Camara est né le 26 juin 1958 à Dakar. Il a grandi entre la Sicap rue 10 et la banlieue dakaroise, à Grand Yoff. Il a été diplômé de l’École nationale de Formation maritime de Dakar avant de rejoindre la Marine nationale. Il fut soldat de 2ème classe.
En mai 2005, il est diplômé de l’Université Pierre Mendès France de Grenoble et y soutient sa thèse de doctorat en droit avec la mention « Très honorable avec félicitations du jury et autorisation de reproduction », sur « Le Contentieux douanier au Sénégal : Réflexions sur la place du juge dans le traitement des infractions ». L’ouvrage fut publié en décembre 2005.
M. Camara est aussi diplômé de l’ Ecole de Formation du Barreau à Paris et obtient le certificat d’aptitude à la profession d’avocat en octobre 2008 et inspection Générale d’Etat (Ordre des Experts Maritimes et Cargaisons).
Après la surveillance maritime douanière qu’il a révolutionné, il est nommé successivement Chef de visite du Bureau de la Zone Franche Industrielle, vérificateur des opérations commerciales au Bureau des douanes de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor, vérificateur au bureau de la valeur en douane et secrétaire permanent de la Mutuelle des Douanes.
Bien au fait des technologies de l’Information et de la Communication et maîtrisant les procédures douanières, il participe, dans le cadre du Trade Point Sénégal , à la conception de l’application de collecte électronique des documents, le système ORBUS 2000, complément du système GAINDE 2000 qui ont valu à la Douane Sénégalaise des performances remarquables.
En février 2000, il est major de sa promotion au concours de l’Inspection générale d’État. Il est nommé Directeur général des Douanes en mai 2000.
En 2006, il obtient une disponibilité et se lance dans la consultation dans le domaine douanier et du commerce international. Il parcourt de nombreux pays africains pour partager son expérience.
Inscrit au Barreau en France comme avocat à la Cour d’appel de Paris, il se déplace constamment au Sénégal et en Afrique. En mai 2009, il est appelé comme Secrétaire général du Ministère de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Énergie de République du Sénégal dirigé par le Ministre d’Etat Karim Wade par Karim. En mai 2011, il est désigné par Karim Wade Président du Conseil d’administration de la compagnie aérienne Sénégal Airlines comme représentant du ministère de tutelle.
En juin 2012, il reprend une disponibilité pour activité privée et monte un cabinet de consultation. Il conseille de grands groupes internationaux et des pays africains dans les domaines de l’énergie solaire, des hydrocarbures, du partenariat public privé, de la douane et du commerce international.
Boubacar Camara a pris une retraite anticipée de l’inspection générale d’État, sur sa demande, depuis le 1er juin 2015.
C’est cet homme au parcours remarquable qui risque d’être le « plan B » de Karim Wade dont la candidature pour 2019  est compromise  par sa condamnation par la CREI en juillet 2015 .

 
Jeudi 12 Mai 2016
Dakaractu




1.Posté par Sidiki Diouf le 12/05/2016 09:15
Face à macky, il n'a aucune chance

2.Posté par gabonnais le 12/05/2016 09:18
Bienvenue et jespere que tu es pret à recevoir des zeros ou des oeufs. Connaissant les senegalais ils ne vont pas te voter mais du courage quand meme

3.Posté par Adama sarr le 12/05/2016 18:26
Salam.vrai ou faux ,c'est avec une attention particulière que j'ai lu ce texte .dans notre cher Sénégal qui manquent justement de vrais leaders d une probité d'une générosité et d'un humanisme de ta carrure , je prie que ce soit une réalité. Bon vent BOUBACAR. ADAMA SARR DOUANIER à la retraite à Rufisque

4.Posté par Adama sarr le 12/05/2016 18:28
Salam.vrai ou faux ,c'est avec une attention particulière que j'ai lu ce texte .dans notre cher Sénégal qui manquent justement de vrais leaders d une probité d'une générosité et d'un humanisme de ta carrure , je prie que ce soit une réalité. Bon vent BOUBACAR. ADAMA SARR DOUANIER à la retraite à Rufisque

5.Posté par seck le 13/05/2016 16:43
sidiki,ce garçon est plus instruit que Macky et c'est un sénégalais pur jus,ne soit pas
ridicule en plus,il a démontré ces preuves.c'est pas toi qui détient la clef du paradis
Sans rancune



Dans la même rubrique :