ÉLU PRÉSIDENT DU BÉNIN : Quand Patrice Talon était épinglé dans le pillage des ICS


ÉLU PRÉSIDENT DU BÉNIN : Quand Patrice Talon était épinglé dans le pillage des ICS
C’est connu : l’homme d’affaires Patrice Talon, élu Président du Bénin, traîne des casseroles un peu partout dans le monde, y compris au Sénégal. Sans blague alors, puisqu’il avait été mis en cause par le cabinet Mazars dans l’audit portant sur le pillage des Industries Chimiques du Sénégal (ICS). En effet, selon Libération, Talon, qui était très proche de pontes de l’ancien régime, avait bénéficié de faveurs indues à travers une de ses entreprises, la Société de Distribution Intercontinentale (SDI).
En effet, les ICS fournissaient à la SDI l’engrais, à perte, au prix de 112 000 F CFA la tonne, qu’elle revendait dans la sous-région à 162 550 F CFA. Conséquence : un manque à gagner de 9,2 milliards de F CFA pour les ICS, de 2001 à 2003. « Il est inadmissible qu’une entreprise industrielle comme les ICS consente délibérément à des tiers une telle générosité au point d’obérer substantiellement des résultats potentiels », écrivait Mazars-Sénégal à l’époque.
Vendredi 25 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :