ELHADJ AMADOU SALL : " Les lettres de confort, c'est de la triche... Wade est gentil. Le taux d'endettement est au minimum de 70% '


Ancien ministre de la justice et membre du comité directeur du Pds, Me Amadou Sall a tourné en dérision le PSE qu'il décortique en ces termes ''Plan Sans Engouement ''. Même parlant de football et de la qualification du Sénégal en coupe du monde, l'invité du ''Grand Jury'' de ce dimanche sur Rfm, fera feu sur la gestion du Président Macky Sall. ''Il nous avait proposé la vertu, la transparence... On ne l'a pas. '' Pour l'avocat, les allégations de Wade à Touba sur le taux d'endettement du Sénégal sont basées sur du solide. ''On ne peut faire une erreur de calcul. Le gouvernement parle d'un taux de 62% à 40%. Il fait une alchimie qui ne marche pas  Nous avons toutes les publications du comité de suivi de la dette extérieure. En 2017, nous sommes à 5 000 milliards qui ne tiennent pas compte de la dette intérieure. Les lettres de confort, c'est de la triche. Au minimum, notre dette publique est de 70%. Wade a été gentil de parler de 65%. ''

El Hadj Amadou Sall de poursuivre : ''Le Gouvernement fait du faux, de la manipulation (...). Quand nous quittions la dette était de 2059 milliards. Wade n'a pas amené un gouffre financier pendant sa gestion . Si la dette de Macky Sall est un bonne dette, il doit faire le double de ce que Wade a fait. ''

Interpellé sur le paiement des salaires qui devrait connaître des blocages selon Wade, El Hadj Amadou Sall rappelle qu'au Sénégal '' les entreprises ferment. Si le gouvernement a autant d'argent, qu'il nous dise pourquoi il ne paie pas sa dette intérieure. Ce sont les hommes d'affaires qui disent qu'ils ne sont pas payés par le gouvernement pour leurs protestations. '' Loin d'être nihiliste, '' il reconnaitra que '' tout n'est pas noir '' dans la gestion Sall...
Dimanche 12 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :