EL HADJ SIDY LAMINE NIASS RÉVÈLE : « Tant qu’on n’est pas franc-maçon, on est affaibli! Les mendiants sont dans le Palais… La politique est devenue une affaire de voyous, de deals... »


L’auteur de « Un étranger parmi les siens » est certain d’une chose : « Tant qu’on n’est pas inscrit dans une loge maçonnique et quel que soit le niveau de ses études ou aptitudes, on continuera de faire partie des affaiblis de la société ». 
El Hadj Sidy Lamine Niass, invité de l’émission « Sortie », n’en démord pas. « L’injustice et la discrimination affectent les ndongos daara parce que ces derniers ont résisté à la tentation Dans la société, il y a des gens qui sont affaiblis et d’autres qui sont choyés jusqu’à être arrogants. Les arrogants et les affaiblis». Pendant ce temps, signale-t-il, des minorités bénéficient de considérations démesurées au détriment des religieux intellectuels qui sont réduits à des donneurs de prières. Il citera l’exemple de guides spirituels qui ont sans succès tenté l’aventure politique. Serigne Sidy Lamine Niass a regretté la pression que certains hommes de valeur Sénégalais ont endurée de la part des hommes politiques. Il se rappellera ainsi les menaces à peine voilées du Président Diouf à son égard lorsque ce dernier l’accusait de faire l’apologie du terrorisme.
 
LA POLITIQUE, UNE AFFAIRE DE BANDITS

Parant des deals entre politiques sur le dos de la société, Sidy Lamine Niass explique que le «partage» se poursuit, encore aujourd’hui. « Nous avons entendu parler du protocole de Rebeuss et de celui de Doha. » Toutefois, il martèle que ce manège date de bien longtemps, notamment depuis Senghor. « Lamine Guèye et Senghor, par leur entente,  ont divisé la cour des religieux, brûlé des maisons et partagé les dividendes politiques. La politique n’est pas ce qu’elle devait être au Sénégal, un sacerdoce. La politique est devenue du banditisme. Elle est devenue une affaire de voyous ».
 
BINATIONALITÉ ET MENDICITÉ

Par rapport à la question de la binationalité, Sidy Lamine Niass estime qu’il n' y a aucun fait nouveau. « Où était parti Senghor à la fin de son mandat ? Où est Abdou Diouf ? Où est Abdoulaye Wade qu’on disait le plus Sénégalais de nos Chefs d’Etat ? Ils sont tous en France.  Dès que Macky terminera son mandat, il pourrait se retrouver aux Etats-Unis ou ailleurs ». Pour ce qui est de la mendicité, le patron de Walfadjri estime que les plus grands mendiants sont au niveau du Palais. « lls sont au Palais. Ils sont des ministres…Ils pleurent parce qu’ils ont juste 40 immeubles, parce que leurs comptes en Suisse ne sont pas suffisamment remplis et que les autres sont plus riches qu’eux... »
Dimanche 21 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par Niasse Ahmadou le 21/08/2016 21:18
Le fou du village revient avec de nouvelles âneries. Au lieu de justifier la provenance de l'argent qui lui sert à entretenir des concubines et autres femmes d'autrui, il parle de loge alors que de solides soupçons d'être des sectes profanes pèsent sur sa gueule mouillée. En tout cas le temps de Me Wade qui cédait facilement à tes vils chantages est révolu. Tu n'auras plus un sou indu de l'état. De plus, la honte que tu devais tirer du référendum devait te contraindre à afficher un profil bas. On se souvient que tu avais juré que si le NON ne passait pas que tu sois désormais appelé CHIEN. En réalité tu es un vrai chien qui passe toute sa vie à aboyer et à insulter, en guise de chantage.
Peine perdue. Et attends-toi au jugement de Dieu auquel personne s'échappera, surtout Tognkate you bonn you melna yaw. Moustapha qui suscite en toi une haine et une jalousie notoires ne dira pas le contraire. Moom dafa diang amm kham kham, tandis que yow sa kham kham wessou woul fen, yakh derr, chantage, etc.

2.Posté par FOF le 22/08/2016 11:49
Wa Sidi Lamine, dis nous comment on deviens franc-maçon. tu as l'air bien branché dans le domaine.



Dans la même rubrique :