Droit de l’environnement : Le Sénégal invité à mettre en place des chambres environnementales au sein des juridictions


Droit de l’environnement : Le Sénégal invité à mettre en place des chambres environnementales au sein des juridictions
Le programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) à travers le secrétariat de la convention d’Abidjan et en collaboration avec le ministère de l’environnement du Sénégal a organisé un atelier de renforcement de capacités des magistrats francophones en droit de l’environnement au Sénégal.  Ladite rencontre vise le renforcement de capacités des magistrats francophones et plus particulièrement nationaux sur le droit de l’environnement, les changements climatiques, le développement durable et les problématiques de l’érosion côtière. Il vise également à susciter un engagement politique des autorités sénégalaises en faveur de la mise en place d’une chambre Environnement au sein des juridictions, pour une meilleure protection de l’environnement et des ressources naturelles.
Aussi, selon le coordinateur de la convention d’Abidjan, Abou Bamba, le message à transmettre à travers cet atelier est qu’ « il est largement temps de passer à la phase de répression pour les infractions concernant le droit de l’environnement et qui inhibent les efforts de développement de nos Etats ».
La Directrice des affaires juridiques au sein du ministère de la justice sénégalaise, venue représenter le ministre Sidiki Kaba, sur les besoins de formation, a rappelé que ces dernières années, les magistrats sont sollicités de manière croissante pour la protection de l’environnement et des ressources naturelles par le droit dont la mise en œuvre contribue considérablement au développement économique et social. Cependant dira t-elle, « la maîtrise du contentieux de l’environnement pose jusque là problème pour des raisons liées au caractère spécial de ce droit ».
Aussi a-t-elle ajouté, la spécialisation des parquets et des juges du siège garantirait une plus grande effectivité de la législation environnementale face aux multiples atteintes subies par l’homme et l'environnement.
 
Mardi 17 Novembre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :