Droit dans le Mur


Droit dans le Mur
Au loin de mon regard d'un observateur humble qui s'arroge le droit de huer qu'on va droit dans le mur. 

Et ce titre devra être interprété dans toute sa transversalité. Droit dans le mur puisque le but ultime d'une élection est l'expression du peuple et dans ce format le cadre est biaisé.
Droit dans le mur parce-qu'ici le droit est interpellé.

A la lumière des observations unanimes d'un pléthore de liste qui s'annonce chaotique pour l'électeur et pathétique pour l'élection .

Si le droit consacre l'impératif pratique s'amasser toutes les listes et à l'isoloir de porter un choix, nous demandons aux électeurs de trier un documents de 47pages avec un jeu de couleurs ennuyeux et ennuyant.

L'Exercice ,oui au sens scolaire dans sa pénibilité et pesant ,au sens du tri mécanique, est d'un ton sec infaisable.

La représentativité dans les bureaux de vote et le temps que prendra ce vote sont des éléments de surface sur un problème de fond.

La démocratie a un prix, la démocratie a aussi un coût. En effet avons nous mesurer la valeur de ce bien? la somme des charges relative à la démocratie  nous est t'il concevable?
Sommes nous si fausses qu'il ne faille rien changer.
Il est un constat tout à fait évident que nos élections n'ont pas toujours été l'expression du peuple. 

Aujourd'hui cette situation demande des réajustements d'urgence.  J'insiste sur l'urgence de l'heure pour qu'une solution soit vite trouvée et adopter.
Parce qu'un bulletin de vote  est une balle et on ne vote pas tant qu'on ne voit pas la cible. Et si la cible est hors de portée...? Malcolm X.

Cheikhouna Diagne.
Dimanche 11 Juin 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :