Dr Oumar Ba sur les méfaits du tabac : Le tabac entraîne l’infertilité chez la femme

Votée depuis le 14 mars 2014 et promulguée le 28 mars de la même année par le président Macky Sall, la loi antitabac tarde à être appliquée. Les décrets d’application sont toujours à l’étude. Très dangereux pour la santé, le tabac cause d’énormes conséquences chez la femme.


Dr Oumar Ba sur les méfaits du tabac : Le tabac entraîne l’infertilité chez la femme

Les femmes qui fument et désirent avoir des enfants, feraient mieux d’abandonner la cigarette. C’est l’un des conseils du Docteur Oumar Bâ, point focal du ministère de la Santé au niveau de la direction de la prévention dans la lutte contre le tabac. Présidant samedi un atelier sur l’article (5.3) considéré comme le plus important de la loi, il a expliqué que la femme qui fume développe des cancers de la gorge, du poumon, des maladies respiratoires, comme l’insuffisance respiratoire. ‘’Le tabac, selon le médecin, entraîne l’infertilité chez la femme. Les femmes qui fument font des avortements à réplétion et très précoces. Elles accouchent souvent de bébés ayant un faible poids, si elles ont la chance que leur grossesse arrive à terme. Donc, on parle de retard de croissance et intra-utérin’’. Selon Dr Ba, il s’agit d’enfants très fragiles qui ont très tôt des maladies respiratoires et seront abonnés chez le médecin pour des soins.

Ainsi, cet article 5.3 traite de l’ingérence de l’industrie du tabac dans l’élaboration des politiques de santé pour saper les efforts du gouvernement en matière de politique sanitaire. ‘’Les autorités sénégalaises mènent la lutte contre le tabagisme, ce qui a abouti au vote d’une loi qui met de l’ordre dans la vente, le conditionnement et l’étiquetage du tabac. Mais, l’application bute sur des obstacles. Elle permettra de protéger efficacement les populations. Nous sommes au domaine de la sensibilisation’’. A en croire le médecin, les députés ont fait leur travail. Il appartient désormais à la société civile de s’approprier la loi pour l’appliquer.

‘’Il faut connaître la loi. Aujourd’hui, tout le monde connaît le code de la route. Quand on traverse un feu rouge, les gens vous verbalisent. C’est ce que nous voulons. Si quelqu’un viole la loi, il va être sanctionné. Mais pour sanctionner, il faut d’abord connaître. Il est essentiel que les acteurs de la société civile, notamment les médias, connaissent la loi pour sensibiliser et participer à sa mise en œuvre’’, a souligné Dr Ba. Cette nouvelle loi interdit de fumer dans les lieux publics, dont les restaurants et les établissements de santé. La publicité, la promotion et le parrainage d’initiatives favorisant le tabagisme sont également interdits.

Il a rappelé que le Sénégal avait adopté une loi antitabac, en 1981. Mais sous la pression de l’industrie du tabac, ‘’elle a été modifiée et vidée de sa substance, en février 1985".

EnQuête

Lundi 9 Mars 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :