Dossier OMVS, Macky, plus royaliste que le Roi ?

La Mauritanie ne veut plus de son citoyen Ould Marzoug à la tete de l’OMVS, le Président Macky Sall lui étale le tapis rouge.
Les autorités mauritaniennes, considérant que le dernier mandat de Ould Merzoug a expiré depuis deux ans et ont relancé le débat pour son départ afin de leur permettre de briguer la direction de la SOGEM (société de gestion de énergie électrique à Manantalli).


« tant que le Président Macky sera là, je dormirai tranquillement. Nous avons partagé beaucoup de choses avant qu’il ne soit à la tête de l’Etat ».

Dossier OMVS, Macky, plus royaliste que le Roi ?
La Mauritanie ne veut plus de son citoyen Ould Marzoug à la tete de l’OMVS, le Président Macky Sall lui étale le tapis rouge.
Les autorités mauritaniennes, considérant que le dernier mandat de Ould Merzoug a expiré depuis deux ans et ont relancé le débat pour son départ afin de leur permettre de briguer la direction de la SOGEM (société de gestion de énergie électrique à Manantalli).
Cette question du départ de monsieur Salem ould Merzoug ne date pas d’hier. Dans un passé récent, elle avait reçu une fin de non recevoir auprès des Présidents Abdoulaye WADE et Amadou Toumani TOURE. Le Président Abdoul Aziz, qui n’a jamais compris cette attitude de ses homologues d’alors, avait interdit à son gouvernement de verser ses parts de cotisation au budget de fonctionnement de l’institution. Pour l’année 2011 et 2012, la Mauritanie n’a pas versé un franc à l’OMVS et ne compte pas le faire tant que monsieur Merzoug sera à la tête de l’Organisation.
La semaine dernière le ministre mauritanien de l’hydraulique, Mohamed Lemine Ould Abey, sur instruction du gouvernement, a refusé d’assister à la réunion de ses collègues à Dakar pour adopter le budget de l’organisation. Quelques jours après, il est venu dans la capitale sénégalaise, porteur d’un message du Président Abdoul Aziz à son homologue sénégalais, se rapportant au renouvellement des instances dirigeantes de l’OMVS (Haut Commissariat et les Sociétés).
Selon les ressources bien informées, le Président Macky s’inscrirait dans la logique du Me Abdoulaye WADE et demanderait à son homologue de la Mauritanie d’accepter soit de maintenir monsieur Merzoug à la tête de l’institution, soit de reporter à plus tard la tenue du Conseil des Chefs d’Etat. Pour le Président Macky, l’OMVS marche à merveille sous Merzoug et son maintien à son poste ne dérange en rien le Sénégal.
Monsieur Mergouz, s’est confié à un de ses compatriotes en ces termes « tant que le Président Macky sera là, je dormirai tranquillement. Nous avons partagé beaucoup de choses avant qu’il ne soit à la tête de l’Etat ».
Au Haut Commissariat de l’OMVS, la gestion du Haut Commissaire est appréciée différemment. Selon certains, le Haut Commissaire a créé un clan au sein de l’institution. Il faut être appartenir à ce clan pour passer 20 jours sur 30 du mois en mission sans jamais déposer de rapports de mission. « Il a tous les ministres en poche a qui il distribue de l’argent à toute occasion. Alors, imaginez la qualité de la gouvernance au sein de cette institution » nous a confié un haut cadre de l’OMVS.
Pour d’autres, le Haut Commissaire, est un manager hors pair. Il a reformé l’institution, ouvrir des chantiers, attirer des bailleurs de fonds, etc.
Depuis la tournée du ministre mauritanien dans les capitales des pays membres de l’institution, monsieur Merzoug déploient des gros moyens pour conserver son fauteuil : conférences de presse arrangées, campagnes médiatiques, tournées dans les capitales des Etats membres, promesses de réalisation de vieux projets, etc. Dans les audiences que les autorités de certaines Etats lui accordent, il évoque sans cesse ses démêlées avec les autorités mauritaniennes actuelles à cause de son amitié avec l’homme politique Biram Ould Abeid et l’attitude raciste de la classe dirigeante mauritanienne vis à vis des leurs concitoyens négro-africains.
Alors, jusqu’où ira le bras de fer entre Président Macky et son homologue Abdel Aziz autour du dossier Merzoug ?
Babacar SENE
Mercredi 9 Janvier 2013
Babacar SENE




1.Posté par NOUVEAU SITE TRES ENRICHISSANT le 09/01/2013 06:27
QUI DÉTIENT L’INFORMATION DÉTIENT LE POUVOIR

TÉLÉCHARGER LA REVUE QUOTIDIENNE DE LA PRESSE INTERNATIONALE POUR DEVENIR UN EXPERT REDOUTABLE SUR :

www.senegal60.com

FAITES PASSER LE MESSAGE A VOS AMIS


2.Posté par baolbaol le 09/01/2013 07:15
faut-il plaire au gouvernement mauritanien ou confier l'OMVS à des mains expertes qui ont fait leurs preuves . VOILA L'UNIQUE QUESTION QUI MERITE REFLEXION ! TOUT LE RESTE N'EST QUE SUBJECTIVISME !

3.Posté par Kaba le 09/01/2013 09:16
Monsieur MERZOUG, l'actuel HC de l'OMVS est un produit achevé de la méthode et du management. Je ne le connais pas , mais j'ai lu en 2008 un article dans le très sérieux hebdomadaire international Les Afriques dans sa rubrique LAFRICAIN de la Semaine: L'intitulé de l'article La force tranquille du fleuve Sénégal . Pour mieux cerner le sens élevé de l'état , de sa vision prospective des enjeux geostrategiques du fleuve Senegal que nous partageons avec le Mali, la Maurianie et la Guinee et le sérieux dans la gestion des ressources de l'organisation qui a été tirée du bas vers le haut, je vous invite à lire cet excellent article sur le site lesafriques.com.

4.Posté par liba le 09/01/2013 09:27
Le Gars travaille bien, beaucoup de projets OMVS se sont réalisés. Je souhaiterai qu'il continue le travail.

5.Posté par Almamy le 09/01/2013 12:48
Il est bien ! Soit !
Son mandat est terminé, il doit partir. C'est une question de principe et de bonne gouvernance.

6.Posté par OUSMANE DIENE le 01/02/2013 15:33
Je viens par cette présente note vous exposez l’affaire Félou :

Au courant du mois de mars 2006, je suis entré en relation d’affaire avec la société chinoise SYNOHYDRO représentée par Monsieur SONG DONGHENG Directeur Général Adjoint pour une assistance dans les grands Projets au Sénégal et en Afrique de l’ouest.

C'est ainsi qu'en fin 2009 nous avons pu gagner le marché du barrage hydroélectrique de Félou en contact avec la SOGEM/OMVS : Saloum CISSE en sa qualité de Président de la Commission d’Attribution du marché du barrage hydroélectrique de Félou qui m’a rencontré plusieurs fois à ce sujet, et même m'a remis des documents. SALOUM CISSE a eu à me révéler le nom de YOUSSEF ABDOUL FETAH comme agent choisi par le Haut Commissaire de l’OMVS, Mohamed MERZOUG, car il craignait d’être écarté des commissions promises par SINOHYDRO. Il m’a supplié d’une rencontre avec les chinois; ce qui fut fait avec Mr Liang.

Que de mes prestations de services d’assistance à la société SYNOHYDRO par la voix de sieur SONG DONGHENG Directeur Général Adjoint, avait convenu avec moi d’une commission de trois (3%) pour cent du montant du projet qui s’élève à plusieurs milliards de FCFA par gentleman agreement : tacite.

Que les différents échanges de courriers électroniques entre le sieur SONG, CHEN, leurs agents et moi, attestent au moins de la réalité des relations alléguées.

Qu’en vérité cette intervention de Monsieur YOUSSEFABDOUL FETAH jusque là courtier pour le compte de la société CWE « CHINA WATER AND ELECTRICITY » n’avait d’autre fin que de m’écarter et de faire récupérer la commission promise par l’attributaire à un « homme » de sieur Mohamed MERZOUG.

Cet homme de paille, prendra soin de négocier un taux supérieur à 3% englobant la commission prévue auparavant tant et si bien que lorsque je demandai à SINOHYDRO de me verser ce qui était convenu cette dernière me précisa, avoir versé une première cote à Monsieur ABDOUL FETAH.

Que le Sieur ABDOUL FETAH qui avait donc mandat de me désintéresser, entreprit de commettre Monsieur AMADOU BOCAR SY agent à l’assemblée nationale sénégalaise. Lequel ami intime du grand frère de sieur Mohamed MERZOUG, me remit la modique somme de 1.800.000 FCFA. Amadou Bocar Sy les représentait dans les dépouillements du marché de Felou dont les PV de la BM, étaient signés par lui.

Je rappelle que ma première rencontre avec SY date d’aout 2007, à la demande de FETHA, alors que ce dernier était en chine pour finaliser le contrat de commissions avec les chinois qui lui ont imposé de me parler.

Que depuis la réception de cette somme le 08/02/2010, Monsieur SONG, sieur MERZOUG, Monsieur ABDOUL FETAH, Monsieur SALOUM CISSE, AMAMADOU BOCAR SY ne veulent plus s’entretenir avec moi à ce propos.

J’ai sommé MERZOUZ et porté plainte contre FETAH et AMADOU BOCAR SY qui sont inculpés : Que le sieur MERZOUG refuse même de répondre à la sommation et de déférer à la convocation qui lui sont adressées, profitant de la complicité qu’il avait avec les présidents ABDOULAYE WADE ET AMADOU TOUMANI TOURE.

Pour étouffer le scandale les chinois : CHEN SHIJUN représentant de la compagnie au MALI m’a versé pour une transaction de 5.000.000 FCFA par les soins de sieur HUSSIEN AYAD qui a le marché du ciment pour que je retire la plainte le 21 Avril 2011 et que lorsqu’ABDOUL FETAH recevra la seconde cote en Mai 2011 il me payera.

A m’a grande surprise ABDOUL FATAH est venu à Dakar payer MERZOUG, SALOUM CISSE, MOUNTAHA DAILLO chef du Project Félou et c’est qu’à son retour qu’il me verse encore une modique somme de 5.000.000f le 27-06-2011par les soins du même HUSSIEN HAYAD qui a eu aidé ABDOUL FATAH à rester agent de ces fonctionnaires en entretenant MERZOUG : il a eu a lui verse 12 500 000 FCFA pour la femme SENEGALAISE de MERZOUG qui vivait USA et 2.500 .000 FCFA que MERZOUG aurait venu chercher dans ses bureaux.

HUSSIEN AYAD m’a révèle : qu’AMAMADOU BOCAR SY avait reçu environ 200 000 000 f CFA de Youssef ABDEL FATHA. Les agents d’AYAD sont au courant de cette transaction et les parents d’AMADOU BACAR SY.C’est pourquoi il lui était mandaté de contacter OUSSEYNOU BA le frère jumeau de ASSANE BA pour qu’ils usent de leur influence auprès des présidents WADE et ATT pour que MERZOUG reste à la tête de l’OMVS alors que pour SALOUM CISSE ayant détourné le carburant qui devait alimenter les deux centrales AGGREKO mettant ainsi à zéro le fond hydrologique devait être relevé et poursuivi par le ministre SAMUEL SARR. OUSSEYNOU BA m’a confirmé être a l’origine de ces deux gestes pour sauver MERZOUG ET SALOUM CISSE.

Que des infractions liées au marché : la prise illégale d’intérêt ; la corruption active et passive ; le trafic d’influence ; la concussion.
Les infractions connexes : le manquement au devoir de probité c.-à-d.la soustraction et le détournement de deniers publics et corruption de fonctionnaires.
Les délits économiques il s’agit : l’abus de bien sociaux ; le blanchiment ; l’escroquerie ; l’abus de confiance ; le recel.
Les infractions financières en relation avec la grande criminalité : extorsion de fonds ; chantage….

C’est pourquoi je sollicite auprès de votre instance de bien vouloir déclencher l’action publique. Qu’il vous plaise de relever les infractions des chinois et leurs complices qui font la transaction via France, Mauritanie et Sénégal par Youssouf Abdel Fatah passeport Mauritanie ***************.

Veuillez agréer Monsieur le président, l’expression de ma profonde gratitude.


OUSMANE THIOYE DIENE
A Dakar, le 16/08/2012
00221772137576



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016