Doing Business : Le Sénégal vise le top 100 d’ici à 2019 (DG APIX)


Doing Business : Le Sénégal vise le top 100 d’ici à 2019 (DG APIX)
Le Sénégal, après être passé pour la première sous la barre des 150 dans le classement Doing Business 2016, ambitionne, d’ici à 2019, de figurer parmi les 100 premiers pays de ce classement, pour un climat des affaires qui attire des investissements privés de qualité, a indiqué jeudi le directeur général de l’APIX, Mountaga Sy.
 
‘’Etant dans un monde de compétition continue où le citoyen a des exigences reconnues, nous devons continuer les efforts pour permettre à notre pays de disposer d’un climat des affaires capable de générer des investissements privés de qualité’’, a-t-il souligné. 
 
Il s’exprimait lors d’un atelier organisé par l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux (APIX) sur la proposition de feuille de route attractivité de cette année, basée sur l’analyse des performances et faiblesses des années passées.
 
Cette proposition est constituée d’une trentaine d’actions spécifiques pour impacter au moins six indicateurs Doing Business.
 
‘’ La mise en œuvre des précédentes feuilles de route a entrainé un bond de 30 places dans le classement Doing business entre 2013 et 2016 et fait figurer notre pays deux fois de suite au rang des 10 pays meilleurs réformateurs au monde’’, a relevé Mountaga Sy. 
 
Ces trois dernières années, a-t-il signalé, le pays a progressé en améliorant son score de plus de 6 points en termes de distance à la frontière et de 30 points en termes de rang.
 
‘’Pour consolider et renforcer cette dynamique, nous devons faire des réformes plus difficiles à faire aboutir et à appliquer sur le terrain parce qu’elles engendrent des transformations de mentalité, de nouveaux modèles d’affaires’’, a indiqué le directeur général de l’APIX.
 
Selon lui, ces réformes peuvent réussir par la simplification des systèmes de tarification et l’adoption de plateformes et de systèmes électroniques dynamiques et appropriés.
 
Ainsi, Mountaga Sy estime qu’il est souhaitable de mieux analyser et comprendre la finalité des réformes qui n’est autre que l’amélioration de la compétitivité des entreprises pour plus de richesses, d’emplois et de confort pour tous.
 
’’ Nous devons donc progresser et gagner ensemble selon les principes du développement inclusif chers au Président de la République’’, a-t-il dit, invitant l’administration à faire aboutir certaines mesures en cours et à enclencher de nouvelles pour continuer le progrès. 
 
Tout ce processus sera accompagné par une communication proactive et itérative pour faire comprendre les enjeux et les impacts des réformes aux niveaux national et international, a fait savoir M. Sy.
Jeudi 29 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :