Doikoul-Ndiawrine/Kébémer : 12 milliards pour créer des fermes agricoles Natangué et générer à terme 30 000 emplois


Doikoul-Ndiawrine/Kébémer : 12 milliards pour créer des fermes agricoles Natangué et générer à terme 30 000 emplois
Une ferme agricole natanguée, d’une superficie de 1 000 hectares, sera prochainement aménagée à Diokoul-Ndiawrine, une localité située entre lompoul et kébémer dans la région de Louga.
Cette ferme entre dans le cadre de la réalisation du programme des fermes agricoles natanguées, initié et financé par le  Fonds Fudiciaire de l’Union Européenne à travers l’Agence Espagnol de Coopération Internationale au Développement (AECID/ et l’Agence Italienne de Coopération au Développement (AICS/sous la houlette  du Ministère de l’agriculture et de l’Equipement Rural.)
Elle sera ainsi exécutée par l’Agence Nationale d’Insertion et de Développement Agricole (ANIDA) qui dépend du ministère de l’agriculture.
Un comité Départemental de Développement(CDD) s’est tenu à Kébémer, pour examiner et dégager les voies et moyens à mettre en œuvre pour l’acquisition du terrain aux responsables du projet. Les conditions d’attribution du terrain, les retombées socio-économiques au profit des populations riveraines du projet et tous les critères y afférents, ont été passés au peigne fin.
Ainsi pour l’affectation du terrain, si la majorité a donné son aval, il n’en demeure pas moins que quelques réticences ont été notées. 
Dans cette optique, le projet s’est déjà proposé de réaliser des infrastructures socio-économiques dont  des écoles, des postes de santé, entre autres au profit des populations bénéficiaires de ce projet.
Conçu pour contribuer à la réduction du flux migratoire au Sénégal, ce projet vise à générer à terme,1000 emplois pour des jeunes ruraux des localités concernées. 
Par ce biais, le projet se fixe aussi comme objectif de lutter contre l’exode rural, et partant encourager l’exode urbain, pour susciter un nouveau type d’agriculteurs modernes et enfin combattre le flux migratoire au Sénégal.
Le projet s’étend sur une durée de trois ans, et fait partie du programme global de création de fermes agricoles natangué, financé à hauteur de 12 milliards de nos francs, et devant générer à terme 30.000 emplois pour les jeunes ruraux.

MBARGOU DIOP CORRESPONDANT PERMANENT A LOUGA.
Dimanche 12 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :