Disparition de Joe Ouakam : L’Icône s’efface…


Disparition de Joe Ouakam : L’Icône s’efface…
Il avait fait de sa vie une œuvre d'art, une création permanente. Il nous laissait le soin et le libre arbitre de la comprendre, de l’apprécier ou pas. Sa vie était une béance, dans laquelle il était loisible de puiser ce qu’on voulait. Sa mort nous propose une errance dans le Dakar des parages et des mirages. Joe Ouakam était un personnage, une œuvre d’art ambulante en ce sens qu’il interrogeait, il questionnait sur la liberté, sur le sens et les images véhiculées, sur les signaux de vie sociale. Joe était iconoclaste, et se posait en miroir déformant d’une société consensuelle, et en ce sens, nous déroutait, dans le vrai sens du terme. Que restera-t-il de ses œuvres proprement dites ? Un nuage… Que nous laissera-t-il ? Un esprit, frondeur, provocateur, mais aussi un esprit enraciné dans les limbes protecteurs de Leuk Daour, baigné qu’il était dans sa cosmogonie léboue. Une icône s’est évaporée et flotte sur Dakar, comme un mystère… Comme du vent… Irréel.

Jean Pierre Corréa
Mercredi 26 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :