Diomansy Kamara : « Depuis que Cissé a pris l’équipe, on a énormément progressé »

C’est avec un intérêt particulier que Diomansy Kamara suit l’actualité du football sénégalais notamment le débat en cours sur la FSF. Même s’il reconnaît à ses pairs anciens joueurs le droit d’ériger un Collectif pour le renouveau, le consultant de Canal+Sports estime qu’il ne faut pas tout casser au niveau de la FSF.


Diomansy Kamara : « Depuis que Cissé a pris l’équipe, on a énormément progressé »

Diomansy, qu’est-ce qui explique votre silence depuis l’élimination du Sénégal à la dernière CAN ?

 

J’ai pris du recul depuis quelque temps. Mais, on n’a pas besoin non plus de parler tout le temps en public. Après cette élimination, ça parlait de gauche à droite et puisque moi je suis pour l’union, j’ai préféré rester dans mon coin et attendre le moment opportun pour me prononcer. J’ai pris un peu de recul pour analyser la situation. J’ai eu des discussions par-ci par-là.

Qu’est-ce qui n’a pas marché au Gabon ?

On ne peut pas dire que ça n’a pas marché. Quand on partait à la Coupe d’Afrique, on était classé première nation africaine dans le ranking FIFA. On s’attendait tous à franchir ce cap des quarts de finale. Je pense que tout s’est joué dans la mentalité des joueurs. On les a sentis satisfaits du parcours qu’ils ont fait. Pourtant, l’équipe du Sénégal devrait prendre conscience qu’elle était la meilleure équipe africaine. Elle aurait vraiment pu remporter ce trophée. C’est vrai que cela faisait dix ans qu’on n’avait pas passé les poules. Après quelques matchs, tout le monde craignait le Sénégal. Et le Cameroun a carrément défendu. On était craint et on n’a pas cru à notre potentiel. C’est le petit reproche que je fais aux joueurs et au staff.

Le Sénégal a-t-il grillé son joker ?

Non, au contraire. Moi, je pense qu’on progresse. Depuis qu’Aliou Cissé a pris l’équipe nationale, on a énormément progressé. Je vois que tout le monde attaque Aliou Cissé à tort. N’oublions pas que nous l’avons tous réclamé haut et fort. On souhaitait qu’il soit sélectionneur de cette équipe-là. Aujourd’hui, on doit tous être derrière lui. Il est en train de faire son travail comme il se doit. C’est quelqu’un qui aime bien son pays. N’oublions pas que c’est avec lui que le Sénégal a récupéré Kalidou Koulibaly qui était sur les tablettes de la France. Il a amené Diao baldé Keita. J’étais personnellement impliqué sur ce dossier et je vous assure que ce n’était pas facile de le faire venir. C’était un travail de longue haleine. Qu’on le veuille ou non, Aliou est en train de faire un bon travail. C’est le porte-drapeau de la génération 2002. On devrait tous faire bloc derrière lui et continuer à avancer.

Justement parlant de cette génération 2002, certains d’entre eux estiment que les choses doivent être revues parce que Cissé a échoué à la dernière CAN…

Parfois les paroles sont mal perçues ou mal interprétées. Des personnes comme El Hadji Diouf ou Khalilou Fadiga, on a besoin d’eux dans notre football. J’estime qu’une table ronde doit être organisée avec tous les acteurs du football. On devrait, en un moment, tous s’asseoir et trouver la manière dont on pourra faire avancer les choses. Maintenant, quelqu’un comme El Hadji Diouf, il a une certaine légitimité. C’est quelqu’un qui a beaucoup aimé le maillot national, il a beaucoup donné au football national et était tout le temps présent pendant que l’équipe n’avait même pas d’équipementier digne de ce nom. À mon avis, il faut taire toutes ces divergences. Si on y arrive, on grandira. regardez les Camerounais, malgré leurs problèmes, ils sont restés unis. Je veux parler de Patrick Mboma, Samuel Eto’o et Roger Milla. Ils étaient tous ensemble et ont poussé l’équipe camerounaise vers l’avant. Malheureusement, c’est ce que nous n’arrivons pas à faire au Sénégal. Et si on n’y prend garde, on risque de le regretter. Il ne sert à rien de s’entredéchirer.

Êtes-vous d’accord avec ce Collectif d’anciens footballeurs qui réclament le départ de l’actuelle équipe fédérale ?

Il faut s’asseoir et discuter. Personnellement, je discute beaucoup avec le président Me Augustin Senghor qui fait un excellent travail à la tête de l’institution. Mais, il est clair qu’il y a des choses qu’il faut améliorer. Le président Senghor a des gens très compétents autour de lui, mais il y a d’autres qui le sont un peu moins. Là, il y a des élections qui arrivent à grands pas et je pense que ce serait bien de trouver un organigramme dans lequel on trouverait d’anciens internationaux pour donner un élan à cette équipe nationale. Mais, il ne faut pas tout casser. Il faut juste rectifier le tir.

Pourtant, il y a une association officielle d’anciens internationaux…

Je suis très bien informé de l’existence de cette association. L’essentiel, c’est qu’elle ne doit pas exister à des fins politiques mais plutôt à des fins footballistiques. Si je dis qu’il ne faut pas tout casser, c’est parce que cette équipe fédérale nous a valu beaucoup de satisfaction ainsi que les joueurs eux-mêmes. Après, je comprends la légitimité d’un Fadiga, d’un Diouf ou encore d’autres joueurs qui ont énormément apporté beaucoup de choses. C’est bon de changer mais on ne peut pas tout chambouler. Ce n’est pas possible. Cependant, même si on a porté les couleurs de ce maillot, on ne peut pas avoir tout le temps raison et que les autres ont tort. Il faut qu’on s’assoie autour d’une table. Ce sera une première mais il le faut. J’en ai récemment parlé avec Pape Diouf qui est lui aussi un acteur du football.

Êtes-vous prêt à jouer les sapeurs pompiers entre es anciens internationaux et l’actuelle équipe fédérale ?

J’ai un très bon rapport avec El Hadji Diouf qui est le fer de lance de ce mouvement là. Je suis entre deux feux parce que je parle aussi avec Aliou Cissé et Me Senghor sans oublier mon ami Lamine Diatta. Moi, mon idée, c’est qu’à la veille de ces élections, qu’on se retrouve et on parte sur de nouvelles bases.

N’y a-t-il pas une certaine mascarade dans la démarche de ce collectif d’anciens internationaux ?

Ce n’est pas de la mascarade. Ils ont envie d’apporter quelque chose à notre football. Celui qui n’a rien à dire doit se taire. Je me rappelle, quand on jouait, il y a beaucoup de joueurs qui séchaient les matchs de l’équipe nationale au profit de leurs vacances. Mais, quelqu’un comme El Hadji Diouf était toujours là. Il ne trichait pas. Et ça on ne peut pas le lui reprocher. Peut-être que c’est la manière avec laquelle il s’y prend qui dérange certains. Personnellement, j’estime qu’il pourra apporter quelque chose à notre football comme Aliou Cissé est en train de le faire ou quelqu’un d’autre. C’est pourquoi je dis que ce qu’ils font est loin d’être une mascarade.

Quel regard jetez-vous sur le comportement d’ensemble des joueurs sénégalais d’Europe ?

Les Sénégalais ont énormément progressé surtout Sadio Mané, le fer de lance de cette équipe nationale. Cela prouve qu’il a bien digéré son transfert à Liverpool. Et ce n’était pas facile pour lui mais pour sa première année à Anfield, il fait l’unanimité. Il a permis à Liverpool de rester collé au peloton de tête. C’est un grand honneur pour nous autres. Il y a aussi la confirmation de Diao Baldé Keita du côté de la Lazio ainsi que Kalidou Koulibaly. Au niveau des performances individuelles, on est globalement satisfait de la prestation des joueurs sénégalais.

 

Des observateurs sont d’avis que Sadio Mané devait faire partie des nominés à la course au meilleur joueur de la premier League ?

Bien sûr qu’il devait faire partie des 6 nominés. C’est lui qui a porté le jeu de Liverpool tout au long de la saison. Quand il est parti à la Coupe d’Afrique des Nations au mois de janvier, son équipe a complètement sombré. Maintenant qu’il n’y figure pas, il n’y a pas de problème. Il faut qu’il progresse. Il est encore jeune et je pense qu’il sera l’une des grandes satisfactions pour notre football dans les années à venir.

Quels sont les flops du côté des Lions en Europe ?

Honnêtement, je n’ai pas vu de flop en tant que tel. Cheikhou Kouyaté a fait une bonne saison même si West Ham n’a pas pu rééditer le même exploit que l’année dernière. Le petit Idrissa Gana Guèye a fait une très belle saison du côté d’Everton. Baye Oumar Niasse, quant à lui, renaît de ses cendres à Hull City ainsi qu’Alfred Ndiaye. Malheureusement, un joueur comme Mame Biram Diouf malgré ses qualités énormes n’a pas marqué cette saison avec Stoke City. On peut dire que c’est la suite des désillusions. Mais, les joueurs sénégalais sont de plus en plus présents du côté de l’Angleterre et ils ont bonne presse en Premier League.


Stades

 

Jeudi 27 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :