Diffusion de fausses nouvelles sur le terrorisme et escroquerie : Hadj Malick Mbengue risque 3 ans de prison


Diffusion de fausses nouvelles sur le terrorisme et escroquerie : Hadj Malick Mbengue risque 3 ans de prison
Dans un contexte marqué par la hantise du terrorisme, El Malick Mbengue n’a pas été intelligent en diffusant de fausses informations relatives au terrorisme. Pire encore,  le sieur Mbengue qui risque 3 ans de prison, est accusé d’être un escroc notoire.
Les démêlés d’El Hadji Malick Mbengue avec la justice sont loin de connaitre leur épilogue.  A peine sortie de prison après dix ans d’incarcération, il y est retourné  en détention préventive depuis 2014 pour diffusion de fausses nouvelles et escroquerie. Il comparaissait hier devant le tribunal correctionnel pour ces deux chefs d’accusation. Alors que le pays s’activait dans la préparation du sommet de la francophonie, les éléments du commissariat de Dakar avaient reçu une information du nommé El Hadji Malick Mbengue disant que la ville de Dakar est dans le viseur d’attentat terroriste.
Entendu par les policiers, il confirmait avoir livré ces informations à l’ambassade de la France et celle des Etats-Unis. Il disait avoir rencontré un certain Moustapha Benjim Samir qui avait une enveloppe contenant  une pile d’extraits de naissance et des photos bâtiments publics. Et après avoir discuté sur la géographie du pays, ce dernier lui avait fait savoir qu’il était entre Saint-Louis et Matam.
 
Ayant des doutes sur son attitude, il a saisi le commandant qui lui a demandé de se déplacer vers eux car la liaison téléphonique n’était pas des meilleurs.  Mais il a décidé d’en informer une autorité de la sécurité intérieure de la France. Après cela, il a saisi Makane Diallo  du service de sécurité  des Etats-Unis pour porter aussi ce fait à sa connaissance. 
Hier devant la barre, le prévenu est revenu de manière détaillée  sur cette affaire qui sera mise en délibéré le 12 juillet prochain.
Mercredi 29 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :