Dévolution monarchique chez les libéraux: Le malaise continue de couver au PDS


Dévolution monarchique chez les libéraux: Le malaise continue de couver au PDS
DAKARACTU.COM ‘’Pop’’ assure en savoir beaucoup plus sur le malaise qui couve au sein du Parti (ex)-démocratique sénégalais (PDS), dont la dernière réunion de l’instance dirigeante n’a pas été des plus calmes. Rappelez-vous un peu de certains comptes- rendus de presse qui parlaient des manières de faire de Wade décriées. Par exemple Ablaye Sow, responsable de Kaffrine, avait dénoncé la naissance de courants  imputables au Pape du Sopi à qui il réclamait d’ailleurs des explications, avant qu’Omzo Sarr ne vienne le  rassurer qu’il n’y a pas de courant dans le parti. Bref !
D’après le ‘’Populaire’’, il y a eu des faits comme ça ou comme la  dénonciation du parachutage de Toussaint Manga à la tête de l’UJTL. Mais loin d’être des épiphénomènes, ces grognements de dents tiennent à autre chose et risquent de s’amplifier. Parce qu’il y a une main noire qui remue le PDS dans tous les sens, affirme le journal. Et cette main, c’est bien entendu  celle de Wade. Le pater de karim semble déterminé à poursuivre au sein du Pds ce qu’il n’a pas réussi à la tête de l’Etat : La dévolution monarchique du pouvoir. Cette fois-ci le pouvoir libéral. Et en bon diable, il commence par remodeler la pâte à la base. Il a «réglé» le problème à l’UJTL, il continue avec la structure des cadres, en attendant d’autres instances.
Et s’agissant de la Fédération nationale des cadres libéraux (FNCL) dirigée par Abdoul Aziz Diop, le papy qui refuse d’aller à la retraite politique l’a tout bonnement dissolue pour la remplacer par une Commission nationale des cadres, dirigée par un bureau de 10 personnes, selon le journal. Pour dire qu’il a chassé tous les anciens membres du bureau de la FNCL, ne gardant que Khafor Touré et Ablaye Sow. Faut dire que l’info qui était très verrouillée a fait l’effet d’un séisme tellurique. Selon le journal toujours, cela a choqué beaucoup de responsables du parti qui ont manifesté leur désapprobation et leur réprobation. Et de bouche à oreille. Au courant du malaise qui  est en train de prendre de l’ampleur, Wade a fait ce qu’il sait le plus faire «wax waxeet» ou rétropédalage en règle. Malheureusement, chez les libéraux, il peine à convaincre parce que sa fameuse liste est entre certaines mains. Et ce qui sent, ne fleure pas bon.
Mardi 18 Février 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016