Développement des compétences par l’apprentissage et lutte contre le chômage : Le PADIA lance sa deuxième cohorte de recrutement dans des métiers porteurs


Développement des compétences par l’apprentissage et lutte contre le chômage : Le PADIA lance sa deuxième cohorte de recrutement dans des métiers porteurs
Le manque de qualification et de compétence appropriée est l’une des principales causes de la non-employabilité des jeunes sénégalais. Pour mieux changer la donne de cette réalité, le Projet d’Appui au Développement et à l’Intégration de l’Apprentissage (PADIA)  lance  le recrutement de la deuxième cohorte des jeunes filles et garçons  de 15 à 26 ans pour une formation qui permet une réelle individualisation des parcours et un rythme adapté à chacun. Une deuxième cohorte qui s’inscrit dans la dynamique d’une première réussie, vise justement à encadrer, former et insérer 600 jeunes filles et garçons  dans les régions de Diourbel, Fatick, Kaolack, Thiès.
 
« La double ambition de PADIA est ainsi de permettre à ces jeunes d’acquérir dans une courte durée (14 mois)des compétences  requises leurs permettant d’intégrer le marché du travail en décrochant le premier emploi ou de créer leur propre entreprise en portant leur choix sur les métiers porteurs que sont la  Mécanique moteurs auto, la Menuiserie bois, la Menuiserie métallique, la Couture traditionnelle, la Transformation des produits agricoles, le Maraîchage, le Froid domestique  et  climatisation, la Teinture, l’Aviculture  et l’Embouche », nous apprend-on.  
 
Au-delà de sa volonté de mettre fin à l’exclusion sociale et économique des jeunes filles et garçons et les faire sortir du chômage,  du sous- emploi et de la pauvreté qui sont des bombes à retardement susceptibles de fragiliser nos sociétés, le PADIA qui est le fruit d’un partenariat avec le gouvernement canadien à travers la Fondation Paul Gérin-Lajoie (FPGL), a décidé ainsi de prendre à bras le corps le problème de l’emploi est l’un des plus importants défis auxquels le Sénégal est confronté dans ses efforts pour lutter contre la pauvreté et accélérer son développement économique et social.
Dimanche 10 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :