Deuil national après l'attentat qui a fait plus de 200 morts


L'Irak entame ce lundi trois jours de deuil national en hommage aux victimes de l'attentat-suicide de la veille à Bagdad, un acte revendiqué par le groupe Etat islamique (EI). Le dernier bilan est d'au moins 213 morts.


Ce deuil national a été annoncé par le bureau du Premier ministre Haider Al-Abadi, qui s'est rendu sur les lieux du drame. Il a promis de "punir" les responsables. L'attentat, dont le bilan est le plus lourd à Bagdad depuis un an, met en lumière l'incapacité du pouvoir à instaurer des mesures de sécurité efficaces dans la capitale.


M. Abadi a annoncé le retrait des détecteurs d'explosifs, dont l'efficacité avait été mise en doute. Le Premier ministre a également ordonné au ministère de l'intérieur d'accélérer le déploiement du "dispositif Rapiscan pour la recherche de véhicules" à toutes les entrées de Bagdad, et interdit l'utilisation des téléphones portables au personnel de sécurité en service.


Un kamikaze de l'EI a fait exploser dimanche avant l'aube une voiture piégée dans une rue bondée du quartier commerçant de Karrada, où de nombreux habitants faisaient leurs courses avant la fête marquant la fin du ramadan. Selon des responsables de la sécurité, au moins 213 personnes ont été tuées et plus de 200 blessées dans cet attentat, survenu une semaine après la perte par l'EI de son fief de Fallouja, à 50 kilomètres à l'ouest de Bagdad.
Lundi 4 Juillet 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :