Dette de 2,7 milliards de l’Assemblée aux impôts : « Les retenues à l’Assemblée nationale, ne font pas plus de 15 millions par mois», député

Les députés ne paient pas l’impôt. Un scandale qui dérange à l’Assemblée nationale et qui pousse le député Zator Mbaye à sortir de sa réserve pour démentir les propos de l’inspecteur des impôts et Président de parti Ousmane Sonko.


Dette de 2,7 milliards de l’Assemblée aux impôts : « Les retenues à l’Assemblée nationale, ne font pas plus de 15 millions par mois», député
Quelle est la vérité sur cette dette de 2,7 milliards due aux Impôts par l’Assemblée ?
« Dans cette douzième législature, il n’y a pas un deputé qui paie plus de 100.000 FCFA d’impôts. Les retenues en termes d’impôts ne font pas pour la plupart d’entre nous 50 000 FCFA. Mais si on extrapole jusqu’à 100.000 francs alors le calcul est rapide. Les 100.000 FCFA multipliés par les 150 députés font 15 millions par mois. Vous multipliez ce dernier chiffre par 12 vous serez à moins de 200 millions.  Vous les multipliez par les quatre années, et on est bien loin des 2,7 milliards annoncés par l’inspecteur des impôts. Il a fait des calculs sur des bases que personne ne peut étayer. Nous ne pouvons vous dire comment Sonko a pu vous avancer ce chiffre. Les retenues à l’Assemblée nationale, le personnel et les députés compris ne font pas plus de 15 millions par mois. L’Assemblée s’est acquittée de ces reversements, et aujourd’hui il y a juste quelque chose qui tournerait autour de 140 millions qui reste à etre versé dans les caisses du trésor.
L’Assemblée a un budget mis à disposition par transfert par le Ministère de l’Economie et des Finances qui est la tutelle hiérarchique de la Direction Générale des Impôts et des Domaines, comment comprendre que le ministère puisse se facturer ou s’auto facturer quelque chose qui va vers une institution ? Ousmane Sonko ne maitrise pas le fonctionnement des institutions, puisque à l’intérieur il peut y avoir des ordres d’écritures qui permettent à l’une des institutions de pouvoir s’acquitter d’un montant qu’elle devrait à la direction des impôts. Il n’y a pas d’évasion fiscale comme il semblerait le dire.
Certains députés ont accusé le Président Niasse de n’avoir pas été clair sur ce dossier ?
Vouloir s’acharner contre Moustapha Niasse pour dire qu’il y détournement de fonds c’est archi faux. L’assemblée et les services techniques vont dans les prochaines heures sortir un communiqué pour étayer tous cela.  Le Président Niasse était hors du territoire lorsque cette question a  été évoquée et la questure est chargée de gérer ces questions financières. Nous ne pouvons pas toujours répondre aux « ping pong » de Sonko. C’est un politicien tout court qui  a voulu faire mal en attaquant avec des chiffres erronés. Et nous sommes prêts à vous donner un bulletin de salaire d’un député pour voir combien d’argent est retenu dans le salaire d’un député. Sortir cette bombe le jour où la DGID organise une session de sensibilisation sur le paiement des impôts, c’est vouloir faire mal. Montrer aux sénégalais que les dirigeants ne paient pas d’impôt ce n’est pas une bonne attitude d’un inspecteur, et d’un citoyen qui aspire à des responsabilités. Il devrait nous donner le détail de  son calcul ayant abouti à ces  2,7 milliards. »
 
 
Vendredi 20 Mai 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :