Détournement à la Faculté de droit : La DIC piste près de 800 millions de FCFA


Détournement à la Faculté de droit : La DIC piste près de 800 millions de FCFA
Scandale  à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar!  Le temple du savoir grouille depuis quelques jours d’une affaire qui a fini par atterrir sur la table du patron de la direction de la police judiciaire. Près de huit cent millions de francs CFA représentant les frais d’inscription, ont disparu des caisses de la faculté de droit.
Saisis d’une plainte par les autorités universitaires, les enquêteurs de la Division des Investigations Criminelles ont ouvert une enquête minutieuse qui a abouti à l’interpellation de plusieurs personnes dont des cadres de l’administration de la Faculté de droit, révèle « l’As »...
Mardi 12 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par Un acteur de l'univeristé sénégalaise le 12/01/2016 11:20
L'université est de moins en moins ce qu'elle est censée être pour la société Sénégalaise. Bien au contraire, elle est entrain de devenir dangereuse pour celle-ci pour plusieurs raisons dont les principales sont
- La rupture du contrat qui la lie à la société. En effet, nous savons que de plus de 20 ans elle a totalement failli à sa mission de formation d'une ressource humaine à même de promouvoir le developpement de notre société.
- La gaspilage d'énormes ressources financiéres consécutives au paiment de salaires à un personnel pléthorique et non rentable et à des voyages d'études hors de mode et totalement inutles. S'y ajoutent les scandales reccurents de détournements d'affolantes sommes d'argent comme celui déjà signalé à la Faculté de Médecine et celui que vient de rapporter l'article de l'AS. La recurrence est liée à la totale impunité des acteurs identifiés et convaicus de telles forfaitures
- La tentavice de substitution d'une gouvernance syndicale à la seule pertinente et souhaitable qui est la gouvernance académique
Il est regattable que constater, qu'en tous ces facteurs, l'ICAD est en train de devenir le temple de la contre valeur et de l'anti modéle.
Tout espoir n'est pas perdu car les autorités étatiques et rectorales actuelles ont montré, par plusieurs actes, leur détermination à mettre le systéme à l'endroit aux seules fins de faire jouer à l'univeristé Sénégalise son vrai rôle.



Dans la même rubrique :