Détails du Procès verbal Thione accablé par les réquisitions de la Sonatel


 Détails du Procès verbal Thione accablé par les réquisitions de la Sonatel
Quelques heures après son arrestation, le chanteur Thione Seck a été entendu sur Procès-verbal (Pv). Au cours de l’audition, le commandant Issa Diack et ses hommes se sont attardés sur les relevés des appels de la Sonatel. Et, les conversations téléphoniques entre le musicien et son supposé complice ont fait le sel de l’affaire en éclairant les recoins les plus sombres de cette sarabande de billets de banque en fausses coupures. Plus l’audition de Thione Seck avançait, plus sa défense butait sur des relevés téléphoniques qui avaient déjà fermé bien des portes. Là, le chanteur n’apparaissait pas sous son meilleur profil.
Pas un élément susceptible d’accréditer la thèse selon laquelle Thione Seck et le nommé Alaye Djiteye ne se connaissent pas. Selon les termes du Pv, le lead vocal du Raam Daan a nié toute collusion avec son supposé complice et s’est battu contre les réquisitions de la Sonatel qui l’accablent. Sur ses rapports avec son acolyte de nationalité étrangère, sa seule réponse était : « je n’ai pas de commentaire à faire ».  
Seulement, l’examen méthodique des relevés téléphoniques révèle des traces d’appels entre le chanteur et Alaye Djiteye, avant leur arrestation. En fait, l’exploitation des appels émis et reçus atteste que les deux hommes ont communiqué, dans la nuit du 26 au 27 mai, à 1 heures 44 minutes, puis à 3 heures 25 minutes. Pis, les gendarmes ont relevé, dans le répertoire de M. Djiteye, le numéro personnel de Thione Seck enregistré sous l’appellation XTBS. Des éléments de preuve qui parlent d’eux-mêmes.
Maintenant, les avocats de Thione Seck veulent croire à l’innocence de leur client, avec l’énergie de l’espoir à toutes les pistes, même les plus improbables, susceptibles de faire vaciller l’accusation. On peut s’attendre ainsi à un tir groupé, de la part de ses conseils, sur le document de la Sonatel, qui a examiné méthodiquement les relevés téléphoniques. Même si, dit-on, le procès-verbal ne vaut qu'à titre de simple renseignement.
 
Vendredi 12 Juin 2015
Dakaractu




1.Posté par anitakhadafiste le 13/06/2015 19:37
criminel

2.Posté par anitakhadafiste le 13/06/2015 19:37
prison 15 a 20 ans



Dans la même rubrique :