Des supporters se griment en Noirs : la « blackface » fait polémique au Mondial


Des supporters se griment en Noirs : la « blackface » fait polémique au Mondial
Lors de France-Suisse, vendredi, les caméras de télé ont filmé furtivement des supporters français le visage peint en noir, déguisés a priori en habitantes de Salvador de Bahia, où le match avait lieu. Le lendemain, lors de Ghana-Allemagne, ce sont des spectateurs allemands qui ont été photographiés la figure également recouverte de maquillage. Posté sur Instagram, le cliché a fait beaucoup de bruit. La presse anglo-saxonne multiplie, depuis quelques jours, les articles sur ce phénomène qu’elle appelle « blackface » : les fans, qui comme l’avaient fait ces policiers du Kremlin-Bicêtre, se griment en Noirs pour s’amuser.

Après la polémique du néonazi qui est entré sur la pelouse pendant Ghana-Allemagne, la Coupe du monde, et plus généralement le monde du foot auraient beaucoup à perdre si ce comportement se répand. Dani Alves aurait vraiment mangé la banane pour rien.

Comme le rappelle le journaliste Sean Jacobs sur le site d’Al Jazeera, la Fifa est très stricte sur les conditions d’entrée dans les stades de la Coupe du monde – elle interdit par exemple les instruments de musique – mais elle laisse passer ce genre de déguisements.
« Discrimination explicite »

L’association antiraciste européenne Fare s’apprête à le signaler à la Fifa. Piara Powar, porte-parole, l’explique au site de So Foot, qui ajoute que ce maquillage rappelle une forme de théâtre américain pendant la Ségrégation :

    « Le message délivré est imprégné de stéréotypes. Bien sûr, ce n’est pas aussi évident qu’une bannière faisant référence au nazisme, ou un T-shirt imprimé d’une svastika, par exemple. [...] Mais c’est une forme de discrimination explicite. »

Pour l’instant, la Fifa a simplement dit que sa commission de discipline se saisirait de toute preuve de discrimination.
Jeudi 26 Juin 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :