Des jeunes demandent aux autorités de criminaliser le détournement de deniers publics


Des jeunes demandent aux autorités de criminaliser le détournement de deniers publics
Des jeunes du Mouvement du 23-Juin (M23) et du Forum civil ''exigent'' des autorités sénégalaises l'élaboration de lois encadrant le financement des partis politiques et criminalisant le détournement de deniers publics.
Dans un communiqué conjoint parvenu mardi à l'APS, les jeunes du M23 et la Convention nationale des jeunes du Forum civil ''exigent des réformes allant dans le sens d’adopter des lois pour le financement des partis politiques ;
sur les conflits d’intérêt ; sur la déclaration de patrimoine avant et après [l'exercice de] toute fonction publique''. 
Ils ''exigent la création de lois criminalisant l’acte de détournement de deniers publics'' et annoncent qu'ils mettront en place dans les plus brefs délais ''une coalition des jeunes pour le recouvrement des biens mal acquis et le respect des principes républicains''.

Ces jeunes préconisent des ''sanctions allant jusqu’à 50 années d’emprisonnement'' contre les auteurs d'enrichissement illicite, qui est actuellement puni d'une peine de prison de 10 ans au plus au Sénégal, en plus d'une amende égalant le montant détourné ou représentant son double. 

Ils exhortent aussi les autorités sénégalaises à veiller à ''l’effectivité de l’OFNAC (Office national de lutte contre la fraude et la corruption)''. Les députés ont adopté mercredi à l’unanimité le projet de loi n°13/2012 portant création de l’OFNAC. 

Sur la foi d'un document du Forum du civil -la section sénégalaise de l'ONG Transparency International-, ils affirment qu'''entre 2007 et 2011, le Sénégal a perdu 380 milliards de francs CFA à cause de la corruption''. 

C'est pourquoi le Sénégal s'est classé en 2012 au 94ème rang sur 174 pays malades de la corruption, ce qui signifie qu'il est le 36ème pays le plus corrompu sur un effectif de 100, déclarent-ils, citant encore Transparency International. 

''[...] Ces sommes auraient pu être utilisées pour la construction d’hôpitaux et de lycées, la création d’emplois pour les jeunes'' au lieu d'être ''utilisées à des fins [...] personnelles'', soulignent les jeunes du M23 et du Forum civil. 

Aussi recommandent-ils à ''la Cour de répression de l’enrichissement illicite de prendre ses responsabilités, d’aller jusqu’au bout du processus d’enquête, en partenariat avec les institutions et organisations nationales et internationales'', dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis par des responsables du régime d'Abdoulaye Wade (mars 2000-mars 2012). 

Ils ''s’engagent à porter le combat pour le rapatriement des biens mal acquis, pour la bonne gouvernance, pour la transparence, contre la corruption et l’impunité''.
 
Mardi 25 Décembre 2012
Dakaractu Redacteur




1.Posté par Tekk tekk le 25/12/2012 14:07
Sène tounou ndaye ay thiaga nguène rèk

2.Posté par siiiiiiiiiiiiiii le 25/12/2012 14:52
Nous pauvres sénégalais qui manquons de tout (nourriture, emploi) nous réclamons notre argent des voleurs de la république. Sinon le respect des droits de l'homme peut etre remis en cause sous l'ère Macky Sall car des voyous s'accaparent des deniers publics au détriment du peuple.

3.Posté par adama_uni le 25/12/2012 15:47
Vente de Terrains pieds dans l'eau 300m² dans un site très calme et très accessible contact 77 925 00 34

4.Posté par kloé le 26/12/2012 01:48
si ca s'applique dé sénégal dina gnake président.. c lui et sa femme les premier détourneur de denier public...on n'est pas amnésiques...



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016