Des incompétents aux commandes.


Des incompétents aux commandes.
Il n’y a donc pas de quoi être surpris en regardant de prés les crises d’électricité et d’eau qui frappent notre cher Sénégal depuis plus d’une décennie; et que le pays continue sa descente aux enfers. La situation va de mal en pis depuis l’indépendance. Il est crucial de comprendre que rien ne pourra se faire dans un pays ou il n’y a pas d’eau et d’électricité. Les coupures de l’électricité ont complètement tué le secteur industriel et la productivité du pays.
Ce problème d’eau ne date pas d’aujourd’hui. C’est l’occasion pour Macky Sall de faire une prise de conscience, se concentrer sur la gestion du pays et faire appel des patriotes compétents. La gestion d’un pays est une affaire que Macky et le BBY doivent prendre plus au sérieux. Macky Sall doit comprendre que nous devrons compter sur nos propres forces, notre expertise, rester au Sénégal et travailler dur. Un président ne doit pas avoir du temps pour pavaner dans les capitales du monde et distribuer les maigres ressources du pays.
Au moment où il quittait Dakar, le Dimanche 22 Septembre 2013, avec son avion rempli de collaborateurs ce problème de l’eau se posait déjà. Il ne l’avait pas pris au sérieux. A Thiès, je puis dire ce même problème existe depuis plus de 10 ans et rien n’a été fait pour trouver une solution. Les populations sont abandonnées a elles mêmes.
Le régime de Abdoulaye Wade s’était concentré sur les grands chantiers et avait complètement négligé la gestion du quotidien parce qu’ils voulaient tout simplement avoir un troisième mandat. Le régime de Macky est tombé dans le même piège. A peine élu, ils commencent une campagne déguisée pour un deuxième mandat. Le pouvoir leur est monté à la tête.
Les fonctions présidentielles et ministérielles sont tellement importantes que nous ne devons pas confier à n’importe qui si nous voulons réussir le pari du redressement de notre pays. Le temps des discours vide est fini. Il faut travailler et le résultat sera clair. Macky et ses collaborateurs passent le plus clair de leur de leur temps à pavaner dans les capitales du monde à faire du shopping avec l’argent du contribuable.
Le régime de Macky et le BBY nous ont trahi et nous ont abusé avec leur partage du gâteau. Macky Sall dispose de tous les atouts pour réussir mais il devra faire un choix courageux de la rupture. Pour cela, il est judicieux de faire appel à des hommes et des femmes compétents, imbus de valeurs morales. Le travail sérieux est la seule vérité qui va prévaloir.

Bocar Moussa Ba
Dimanche 29 Septembre 2013
Dakaractu




1.Posté par diamabar le 29/09/2013 11:19
ver y simple and good analysis...

2.Posté par Liba le 29/09/2013 13:27
Tous incompétents, toi et qui sont capables, Il est très prétentieux qu'avec une plume l'on puisse distribuer de la compétence comme si on disposait du monopole. Tirer sur les gens, "oui ils se pavanent ici et là en faisant du shopping avec l'argent du contribuable (...) comme tous les chefs d'états qui étaient l'AG de l'ONU et celui qui n'a pas compris que ce pays est une puissance diplomatique et le président le représentera quand il juge opportun, et soit tireur intéressé, ou très intéressé de des positions des autres, les incompétents. Cependant, je suis d'avis avec vous que la crise actuelle de l'eau est un effet d'une réalité chronique de manque et de retards d'investissements dans ces secteurs. En disant plus haut que la situation va de mal en pis depuis l'indépendance, il faut dire que ça n'a jamais aller comme on le veut, parce que très certainement, on n' a pas anticiper sur les bon choix.

3.Posté par welainde le 29/09/2013 23:45
Heureusement que cette crise est venue démontrer que le Sénégal a longtemps été négligé sérieusement et qu'il faut prendre le taureau par les cornes.Comment un pays comme le Sénégal dont la technicité est connue et reconnue puisse être paralysée par un tuyau que toutes les intelligences sénégalaises présentes n'arrivent à résoudre?Gérer c'est prévoir.Le DG de la SDE a avoué devant le président de la république qu'ils n'ont pas de pièces de rechange en stock. Qu'ils ne l'ont pas tout simplement prévu.C'est une aberration et une faute de gestion impardonnables.Il y'a lieu d'expertiser les secteurs de l'électricité, de la téléphonie et des infrastructures.Dakar qui a capté l'essentiel des investissements depuis les indépendances est plus fragile que la dernière née des régions.Ce cas démontre le méfait des biens mal acquis sur le pays.



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015