Des députés partagés sur la nationalité du futur entraîneur national


Des députés partagés sur la nationalité du futur entraîneur national

Le choix du futur sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal divise les députés qui sont partagés entre la confiance qu’il faut continuer à accorder à un technicien local et la nécessité de faire appel à l’expertise étrangère.

Samba Bathily, le premier député à intervenir sur la question, garde toute sa confiance aux techniciens locaux qui, selon lui, ont la capacité d’amener les Lions à bon port.

Amadou Dia, le président de la Ligue de football de Saint-Louis, a abondé dans le même sens, en rappelant qu’à l’exception de Bruno Metsu, tous les techniciens expatriés recrutés à prix d’or ont échoué.

D’ailleurs, concernant Metsu, il faut relativiser son passage puisque s’il a réussi à qualifier le Sénégal en finale de la CAN et en quart de finale de la coupe du monde 2002, la vitrine des trophées reste toujours vierge, a-t-il fait remarquer.

Un avis que ne partagent guère Pape Zator Mbaye et Me El Hadj Diouf qui intervenaient à leur suite.

Si le premier penche qu’il faut viser l’international pour l’encadrement des joueurs en équipe nationale, Me El Hadj Diouf, membre de la direction du Jaraaf de Dakar, lui, est formel.

‘’Pour des joueurs évoluant dans le très haut niveau comme Papiss Demba Cissé, il faut penser à l’expertise étrangère’’, a indiqué le député, estimant que les techniciens locaux sont bons pour les clubs locaux.

Et quel qu’en soit le prix, il faut aller chercher un technicien expatrié, a insisté le député.

Intervenant sur le sujet, le ministre Mbagnick Ndiaye a fait savoir que la réflexion doit être menée par la Fédération sénégalaise de football (FSF) pour savoir si on doit prendre un expatrié ou continuer avec les techniciens du cru.

‘’La balle est dans le camp des Fédéraux qui doivent nous faire des propositions dans ce sens, et nous allons valider selon les moyens du département’’, a-t-il dit, estimant qu’il serait contradictoire de payer un technicien à 30 millions francs CFA, alors qu’une ville de l’intérieur a besoin de cette somme pour se doter d’un stade.Source :  Aps

Mercredi 5 Décembre 2012
Dakaractu Redacteur




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016