Des Karimistes encore arrêtés, des responsables du Pds et certains de leurs alliés dans le viseur... Révélations sur la stratégie sécuritaire mise en place


Des Karimistes encore arrêtés, des responsables du Pds et certains de leurs alliés dans le viseur...  Révélations sur la stratégie sécuritaire mise en place
La série d'arrestations se poursuit : nous avons ainsi pu glaner que deux autres libéraux, précisément des inconditionnels de Karim Wade ont été mis aux arrêts hier à Yeumbeul. Il s'agirait du lutteur reconverti "garde du corps" Demba Dang et N'dari Aïdara. 
Les jeunes "Karimistes" ont voulu battre le macadam de force, alors qu'ils ne disposaient pas d'autorisation préfectorale, d'après les forces de l'ordre.

"Aucun échec, aucune faille ne sera tolérée, allusion faite aux regrettables évènements qui ont vu la mort de Mamadou Diop" nous soufflent nos sources policières. "Le maintien de l'ordre sera assuré" renchérissent-elles. 
A la question de savoir quel est le plan prévu pour parer d'éventuels troubles à l'ordre public le jour du verdict du 23 mars prochain, nos sources répliquent tout de go : " Rien ne va dégénérer, car aucun rassemblement ne sera permis".

   Dakar sous haute surveillance mixte (police/gendarmerie)


Nous avons cependant appris que d'autres leaders du Pds et de leurs alliés sont dans le collimateur des forces de l'ordre. Lesquels? Mystère et boule de gomme!
D'ailleurs, les services de renseignement qui ont fini de noyauter les "bleus" ont briefé que le Pds, au premier chef Me Wade, entend prendre encore la rue à compter du week-end prochain.

A titre illustratif, cette alerte reçue à savoir cet appel lancé par l'ancien Président Wade de manifester mercredi prochain entre autres informations transmises par les différents canaux de renseignement ont fait que chaque unité des brigades mixtes (police et gendarmerie) "ont reçu une une mission précise". 
Cette mission consiste globalement à dresser des "check-point sur des intersections, entre autres zones stratégiques. "Que la date du délibéré soit maintenue ou renvoyée, il est fort possible que l'accès en centre ville soit tout simplement interdit mercredi prochain" avons nous pu recueillir.
 
"Nous constatons un certain radicalisme chez le Pds et ses alliés, mais force restera à la loi", chuchote cet officier sous le sceau de l'anonymat. 
C'est certainement la raison pour laquelle, depuis quelques jours, il a été constaté une présence fortement renforcée des hommes en uniforme. Compte non tenu des éléments en civil déployés entre l'infiltration, la filature etc...  Toutes ces unités vont bénéficier de l'appui de tous les commissariats et brigades de gendarmerie réquisitionnés. 
Jeudi 19 Mars 2015
Dakaractu




1.Posté par diombor le 19/03/2015 13:24
Ne nous pompez pas l'air , il n'y aura aucune pagaille dans ce pays , les gens travaillent les autres vaquent à leur besoin ,seuls les bandits et clochards sont pouisuivis

2.Posté par ABDOU le 19/03/2015 18:11
NUANCE _ il y'a bien des KARIMISTE CIVILISES , BIEN EDUQUES - Ceux là ne sont pas inquietes.

il n y a que LES VOYOUS QUI DEFIENT L'ORDRE ET LA LOI

COMMENT PEUT ON INSULTER LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET PARLER DE DEMOCRATIE .

IL DOIT RETABLIR L' ORDRE ET LA SECURITE DANS CE PAYS



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016