Des Elèves Maîtres du Sénégal dénonce " les incohérences des autorités de tutelle dans leur volonté de rupture"


Des Elèves Maîtres du Sénégal dénonce " les incohérences des autorités de tutelle dans leur volonté de rupture"
Le Collectif des Elèves Maîtres du Sénégal a dénoncé ce qu'ils appellent "les incohérences des autorités qui parlent toujours de rupture dans la formation du personnel enseignant", car selon eux les agissements de ces autorités prennent le contre-pied. Ce communiqué de presse fait suite à la la sortie audiovisuelle du Ministre de l’Education Nationale indiquant l’opérationnalité de la première génération des élèves maîtres en formation; Pour ces élèves enseignants, le stage de responsabilité entière, n’est qu’une affectation déguisée,et elle suppose au préalable une formation achevée or tel n’est pas le cas dans leur situation.
"Ce stratagème manifeste l’intention inavouée des autorités de nous faire travailler sans rémunération. Autrement dit, une façon intelligente d’occuper des classes jusque là sans enseignants. Ce qui n’est pas, pour le moment, notre vocation" ont-ils fustigé.
Selon eux, une formation inachevée n’honore pas la profession noble d’enseignant et ne tient pas compte du devenir des élèves qui constituent l’espoir de notre nation, c'est pourquoi compte tenu des multiples incohérences notées dans cette affaire, ils exigent "le respect des principes orthodoxes de formation c’est-à-dire finir la formation initiale certifiée par un diplôme avant tout stage de responsabilité entière.
Toujours à travers ce communiqué, ils ont aussi appelé leur ministre de tutelle à renoncer à sa volonté d’affecter dans des classes un personnel dont la formation n’est pas encore certifiée.
un point de presse est annoncé pour ce mardi 8 octobre dans la matinée au CRFPE de Dakar (ex EFI) sis à Rufisque.
Mardi 8 Octobre 2013




1.Posté par mor fall le 08/10/2013 07:41
allez occuper les classes au lieu de bavarder, avant ou après diplôme le stage est toujours bénéfique

2.Posté par hugo le 08/10/2013 07:43
Une des conséquences du Laissez-faire dans le régime de Wade.
Des élèves-fonctionnaires qui décident de la manière de les utiliser.!!!
Ces maîtres seront des contre exemples qui font le lot du genre CUSEM....impolis et mal éduqués.
Le Principe doit être simple : Qui ne veut pas être " utiliser ", dégage et cède sa place à ceux qui sont volontaires.

3.Posté par thiamass le 18/10/2013 22:31
mais yaw loy mére



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016