Dernière minute: "une marche de condamnation" de la mort de Mamadou Diop organisée le mardi prochain à Mbour


Dernière minute: "une marche de condamnation" de la mort de Mamadou Diop organisée le mardi prochain à Mbour
Quelque 2.000 étudiants des universités sénégalaises sont attendus mardi prochain à Mbour pour "une marche de condamnation" de la mort d’un des leurs, Mamadou Diop, tué lors d’une manifestation du Mouvement du 23-Juin (M23) à Dakar.

‘’J’étais tout à l’heure en contact avec des étudiants des universités de Dakar, de Saint-Louis et des centres universitaires (régionaux). Ils sont tous prêts et, mardi prochain, 2.000 étudiants vont marcher pour condamner l’assassinat de notre camarade Mamadou Diop’’, a déclaré Moustapha Guèye, un de leurs porte-paroles.

M. Guèye s’exprimait jeudi à l’occasion d’une marche pacifique du M23 à travers certaines rues et avenues de Mbour avec des slogans hostiles à la candidature d’Abdoulaye Wade à la présidentielle du 26 février prochain.

Sous bonne escorte policière, les marcheurs ont sillonné la ville de Mbour en commençant par l’avenue Demba Diop. Ils ont emprunté l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba, la rue Médoune Diop pour atterrir au boulevard Houphouët Boigny où les marcheurs ont tenu des discours à tour de rôle.

‘’Mbour ne doit pas être en reste dans ce combat pour le respect de la Constitution. Nous devons tous rester debout et continuer à nous battre pour le respect des valeurs démocratiques et le respect de la volonté du peuple’’, a indiqué Pape Hamady Ndao, responsable du mouvement "Euleuk pour le Sénégal".

‘’Nous ferons tout pour que Wade ne participe pas à cette élection du 26 février prochain’’, a affirmé Mouhamadou Barro, un des responsables du M23, précisant que ce mouvement créé le 23 juin 2011 n’appartient pas aux hommes politiques, mais plutôt au peuple sénégalais.

‘’Ne brisons pas cette dynamique unitaire autour de notre mouvement qui se veut citoyen et républicain, mais toujours prêts à défendre les intérêts des citoyens et de la république’’, a averti M. Barro.

Pour l’un des responsables locaux du mouvement "Y en a marre", Iba Mar, ‘’ce combat n’est pas contre Abdoulaye Wade, mais contre un système’’.

Quant au responsable du mouvement "Doley Yakaar" (La force de l’espoir), Mansour Ndiaye, qui a participé à la marche, ‘’Abdoulaye Wade a brisé le rêve de tout un peuple’’. Son souhait est de ‘’pousser Abdoulaye Wade à retirer sa candidature’’.

Après le boulevard Houphouët-Boigny, les marcheurs se sont rendus au quartier Grand-Mbour où vit la famille du défunt Mamadou Diop, pour présenter leurs condoléances.

Ils ont demandé, par la voix de Mouhamadou Barro, que le rond-point de la station Shell soit baptisé "Place Mamadou Diop", invitant les autorités municipales à délibérer dans ce sens.
Vendredi 3 Février 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016