Dernière minute: le M23 occupe en ce moment le consulat général du Sénégal à Bordeaux


Dernière minute: le M23 occupe en ce moment le consulat général du Sénégal à Bordeaux
Le Collectif Wade Dégage, émanation du M23 (société civile et partis politiques) dans la ville du Ministre des Affaires Étrangères français, occupe en ce moment le Consulat Général du Sénégal à Bordeaux. Cette occupation pacifique et règulière de l'institution sénégalaise est la première étape du Mouvement de la Diaspora de s'opposer à tout scrutin auquel Me Wade se présenterait.


FIER D’ÊTRE SÉNÉGALAIS!

Le Collectif Wade Dégage (CoWaDe) est né de la volonté commune des Sénégalais de s'opposer à la candidature du Président Wade qui n'est acceptable ni légalement, ni juridiquement et encore moins moralement (de plus physiquement impossible).
Cette candidature est une preuve de la corruption du Conseil Constitutionnel, de l'instrumentalisation du système juridique dans son ensemble et de la dictature du président Wade. Celle-ci passe, entre autres, par des bassesses politiques telles la délégation du pouvoir sur critère biologique (ou la mutation du régime vers une monarchie).



Face à cette mascarade au sommet de l’Etat, le peuple du Sénégal se soulève et montre son désaccord, même au péril de sa vie. Un policier mort à coups de pierres à Dakar, émeutes dans plusieurs quartiers, plus de 4 civils sont morts, dont Mamadou DIOP un étudiant, bâtiments incendiés, affrontements entre jeunes et policiers dans la capitale et partout dans le pays. Dès l’annonce de la validation de la candidature contestée de Wade, le Sénégal s’est enflammé et ce chaos ne s’arrêtera qu’au jour où Abdoulaye Wade décidera enfin d’écouter ce cri de cœurs des Sénégalais résidents et expatriés.
L'actuel régime est l'image de ce que ne devrait être une république, les trois pouvoirs sont concentrés entre les mains d'un seul homme. Un seul homme en qui le peuple n'a plus confiance, un homme qui a violé l'intégrité de tout un peuple et qui tous les jours l'humilie, la salit et l'insulte depuis 12 ans.
12 années d'outrage... Voilà ce qu'a souffert le Sénégal dans le silence. Indignés et désireux de recouvrer leur dignité, aujourd'hui, les Sénégalais partout dans le monde rejoignent le mouvement de sédition qui a commencé il y a 8 mois et qui n'aura de cesse que lorsque M. Wade retirera sa candidature aux élections présidentielles de son propre gré ou sur ordonnance du Conseil constitutionnel.
La seule aspiration du CoWaDe est d'arriver à redonner à la nation son intégrité et l'espoir d'un lendemain meilleur.

VIVE LA DEMOCRATIE ! VIVE LE SENEGAL
Collectif Wade Dégage (CO. WA. DE !) : Ce Collectif ne se réclame d'aucun parti politique et n'entend apporter aucun soutien politique et électoral à une quelconque formation partisane. Il regroupe tous les sénégalais de différentes tendances, soucieux de l’intérêt supérieur de la nation, attachés au respect de la légalité constitutionnelle et de l'Etat de droit, confiants dans l'avenir d'une nation arc-en-ciel sénégalaise dans laquelle sont assurés les développements économique, politique et social, l'harmonie et la cohésion sociales, l'unité dans la diversité, la paix et la concorde
Jeudi 2 Février 2012




1.Posté par Citoyen le 02/02/2012 15:14
Penser une seule seconde qu'après tout ce qui vient de se passer Wade va aller aux elections pour les perdre, c'est être d'une naivete complice. Surtout apres sa dernière declaration : "les dernières turbulences n'étaient qu'une legere brise".Quel mépris pour tous ces morts.
Pour qui connait Wade, il n'appelera jamais a aller a des elections s'il n'était pas sûr de les emporter. Car ni Wade, ni Karim, ni Ousmane Ngom ne sont suicidaires.
Les observateurs n'y verront que du feu comme en 2007 grace au fameux logiciel. Et le Conseil Constitutionnel sera prompt a valider sa victoire comme lettre a la poste.
La seule issue c'est de continuer les manifestations partout. Face a la revolte du Peuple et la pression internationale qui s'accentue, aucun regime ne tient (surtout pas un pays aussi dépendant que le Senegal). Des exemples recents nous l'ont montré.
L'erreur fatale pour les leaders d'opposition serait de décider d'abandonner cette lutte pour aller battre campagne pour des élections ou : le juge est ce Conseil Constitutionnel qui a validé une candidature inconstitutionnelle, l'organisateur est celui la meme qui controle les forces de sécurité criminelles, et leur principal adversaire un homme qui n'a cure que des sénégalais soient assassinés (aussi lâchement). Si ces conditions leur paraissent acceptables, alors qu'ils aillent battre campagne comme des naifs, car décidément ils n'auront jusqu'au bout pas compris l'individu Abdoulaye Wade malgré ses agissements et ses propos.

2.Posté par Trocadero samedi 4 Fev à 14H le 02/02/2012 15:17
Tous au Trocadero samedi 4 Fev à 14H pour dire NON a WADE and Co.

3.Posté par cs le 02/02/2012 20:30
Merci citoyen. Vous avez tout dit. Je serai la première à aller à Lyon si une manifestation s'organisera. Que WADE dégage!!!!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016