( Dernière minute) Retour de Wade : Omar Sarr dément Pape Maël Diop et promet la géhenne au pouvoir si...

La contre-offensive de juillet

Annoncé pour demain lundi 10 juillet, le retour d'Abdoulaye Wade risque d'être mouvementé et pour cause. Si le pouvoir ne semble pas être disposé à dérouler le tapis rouge au Pape du Sopi, ses partisans sont pour leur part plus que déterminés à l'accueillir avec tous les honneurs. Même si pour ça, ils doivent marcher sur le palais...


Le retour de la tête de liste de la coalition gagnante Wattu Sénégal a été annoncé pour ce lundi. Mais selon le directeur des ADS (Agence des aéroports du Sénégal), la note devant permettre à Abdoulaye Wade de fouler le sol sénégalais à bord d'un jet privé n'a jusqu'au vendredi dernier déposé au bureau de l'Anacim. Histoire pour Pape Maël Diop de rappeler aux wadistes que toutes les dispositions n'ont pas été prises par ce dernier pour rentrer au Sénégal en respectant les règles et procédures. Mais les Wadistes ne l'entendent pas de cette oreille.
A en croire le coordonnateur national du Pds, une demande a été bel et bien déposée au niveau de l'Anacim pour permettre à Abdoulaye Wade de revenir au Sénégal. "La compagnie aérienne du jet privé qu'il a affrété a déposé une demande d'autorisation mais elle n'a reçu aucune réponse" a fustigé Omar Sarr lors de la grande réunion de la coalition gagnante Wattu Sénégal tenue dimanche 09 juillet à la permanence du Pds. 
D'après le second du Pds, une deuxième demande a été envoyée aux autorités compétentes pour autoriser Wade à rentrer sereinement chez lui, mais en vain. Ce qui n'est pas acceptable, a martelé Omar Sarr qui met en garde le régime si toutefois rien n'est fait d'ici demain pour répondre favorablement à leur requête. "Non content d'avoir exilé le fils, ils veulent maintenant empêcher le père de rentrer. Mais nous ne leur donnerons pas ce plaisir. Nous leur démontrerons qu'ils ne détiennent pas le monopole de la bêtise s'ils s'aventurent à s'opposer au retour d'Abdoulaye Wade au Sénégal", a averti Omar Sarr. Qui met le bouchon un peu plus loin en menaçant de descendre sur le palais si le Pape du Sopi n'atterrit pas sur le tarmac de l'aéroport de Dakar ce lundi. Tous les autres intervenants qui l'ont succédé au micro ont embouché la même trompette. C'est dire que les libéraux sont prêts à braver tous les interdits pour accueillir leur mentor.  
Lundi 10 Juillet 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :