Dernière minute: La France déplore les morts et demande la libération des personnes arrêtées


Dernière minute: La France déplore les morts et demande la libération des personnes arrêtées
La France déplore la mort d'un manifestant tué ce week-end au Sénégal et demande la libération des personnes arrêtées lors des manifestations contre la candidature à la présidentielle du chef d'Etat sortant, Abdoulaye Wade, a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères.

La France exprime sa vive inquiétude en raison de la montée des tensions de ces derniers jours au Sénégal. Elle déplore la mort dun manifestant au cours de ce week-end, a déclaré Vincent Floreani, un porte-parole du Quai d'Orsay, lors d'un point-presse.

La France rappelle son attachement à la liberté dexpression et de manifestation et appelle à la libération de toutes les personnes arrêtées lors des manifestations de ces derniers jours, a ajouté M. Floreani.

L'opposition sénégalaise a appelé à une nouvelle manifestation interdite lundi à Dakar, à quelques jours de la présidentielle de dimanche, faisant craindre des violences similaires à celles des trois derniers jours qui ont fait deux morts et de nombreux blessés.

Un jeune homme est mort dimanche soir à Rufisque, dans la banlieue de Dakar, après avoir été blessé à la tête par une pierre lors d'affrontements avec des policiers, a annoncé lundi un de ses proches selon lequel le jeune homme ne manifestait pas mais était allé acheter du pain.

A Kaolack (ouest), un jeune est mort lors de heurts avec la police.

Au total, six personnes sont mortes, depuis fin janvier, dans des violences liées à la contestation de la candidature de M. Wade, 85 ans dont 12 au pouvoir.

Sur son site internet Conseils aux voyageurs, le Quai d'Orsay a par ailleurs appelé lundi la communauté française à observer une vigilance accrue.

Entré dans une période pré-électorale agitée, le Sénégal, et notamment sa capitale, peut être sujet à des manifestations plus ou moins maîtrisées, affirme la notice du ministère.

Ce climat incertain doit inciter les Français résidents ou de passage à une vigilance accrue et à sécarter de tout rassemblement qui peut être source de risques non négligeables et de vols avec violence, ajoute-t-elle.

Dimanche, jour du scrutin du premier tour de lélection présidentielle, les ressortissants sénégalais et étrangers ne seront pas autorisés à se déplacer entre les régions du Sénégal, rappelle enfin le texte du ministère.

La France est présente depuis 350 ans au Sénégal qui fut sa première colonie d'Afrique subsaharienne. Selon le Quai d'Orsay, 16.817 Français sont recensés dans ce pays.
Lundi 20 Février 2012
AFP




1.Posté par guerrier le 20/02/2012 18:54
ici aux etats unis on ne parle que dun senegalais expert en informatique qui a fait des revelation sur les elections au senegal,je me demande pourquoi au senegal les medias et televisions nent parle pas.VOIR LA VIDEO SUR LE SITE LERAL:NET

2.Posté par Nicolas le 20/02/2012 19:09
Qu'est ce qui peut justifier cette animosité des policiers?
On peut imaginer aisément ce que les policiers feront à ces manifestants une fois qu'ils seront à l'abri du regard.

3.Posté par KARAGNE le 20/02/2012 19:34
Ils leur feront ce que méritent les fauteurs de troubles à l'ordre public

4.Posté par Ndeya Ndiaye le 20/02/2012 20:45
Il n'a pas été blessé par une pierre mais tué par balle. Attention aux erreurs SVP Que la VERITE!!!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016