Dernière minute: Abdoulaye Wade refuse de répondre aux khalifes de la famille d'Abass Sall et de Léona Niassène, à Alain Juppé et aux congressmen américains


Dernière minute: Abdoulaye Wade refuse de répondre aux khalifes de la famille d'Abass Sall et de Léona Niassène, à Alain Juppé et aux congressmen américains
DAKARACTU.COM  Interpellé sur la demande formulée par les khalifes de la famille d'Abass Sall et de Léona Niassène, qui sollicitent son départ du pouvoir, Abdoulaye Wade a refusé de répondre. Il se limite à déclarer qu’il n’a rien à dire à ces derniers. Avant de réitérer la même attitude à l’endroit du ministre français des Affaires Etrangères et de certains congressmen américains. «Si c’était Nicolas Sarkozy ou Barack Obama, j’aurais réagi», a-t-il commenté. Non sans préciser que celui qui doit répondre au ministre français des Affaires étrangères l’a déjà fait.
Vendredi 3 Février 2012




1.Posté par Billal le 03/02/2012 15:39
Wade ne sera logiquement pas au second tour avec tout ce mécontentement....Sa présence au 2e tour signifierait une fraude massive!

2.Posté par Dibocor SECK le 03/02/2012 15:48
Avez vous regardé NIASS hier sur Walf TV? Patétique, pitoyable, rigolo à la limite. Ce Mr ne méritais même pas kil soit PM du sénégal. j'ai été profondment surpris par les carances de ce monsieur. Le 2ème journalistes de Walf ne mérite pas aussi d'être sur un plateau de TV.

3.Posté par aliounetine le 03/02/2012 17:01
dibocor seck.....silence stp!!!!!de tous les candidats rèunis ce n'est pas niass le plus moche....il ya un singe parmi eux...alors si tu veux vraiment nous faire rire décris-nous ce singe...niass comme personne est plus que normal....alors arrete!!!!tu ne fais pas rire!!!!!

4.Posté par analyste regime dictatorial le 03/02/2012 17:34
C'est exactement comme parlait Daddis Camara de la Guinée. Wade est un PRESIDENT, IL NE REPOND QU'AUX PRESIDENTS! TEUSS WADDE!

5.Posté par kéne kou beugue guène yéwou SVP le 03/02/2012 18:56
Le plan d’action de Wade & Co. Pour gagner les élections présidentielles de 2012
Posté par: Le s0litAire| Mercredi 01 février, 2012 17:01 | Consulté 23 fois | 0 Réactions |


Depuis quelques jours, un message électronique circule entre boites de réception. Le texte fait état d’un possible complot entre libéraux pour remporter haut la main les élections présidentielles de février 2012. Les détails exposés dans ce message soulèvent un certain nombre de questions.

(sic)

« Début de Citation…

La stratégie de la fraude, les moyens techniques (logiciel informatique) du système ainsi que les hommes qui doivent l'animer sont en place depuis quelques jours. Sont au courant des détails de la fraude informatique : Me Wade, Me Ousmane Ngom (Ministre d'Etat, Ministre de l'intérieur), Cheikh Tidiane Sy (Ministre d'Etat, Ministre de la Justice), Me Madicke Niang (Ministre d'Etat, Ministre des affaires étrangères), Karim Wade (Ministre d'Etat, Ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l'Énergie)... Pape Ousmane Sy fils du Ministre de la Justice, conseiller en informatique du Président de la République, trois fonctionnaires ingénieurs informaticiens du ministère de l'intérieur. Le logiciel en question a été conçue par une firme indienne, via une autre société russe très connue (Poutine a-t-il utilise ce système de fraude pour gagner les législatives très contestées en Russie ?).

Le montant de la transaction avoisine les 5 milliards de francs Cfa, payé par l'argent provenant tenez-vous bien des 20 milliards de Sudatel. Eh oui...Latif Coulibaly journaliste d'investigation de l'hebdomadaire aujourd'hui candidat de la coalition Alternative 2012 avait bien raison, Karim Wade et Pape Ousmane Sy ont mené toutes les négociations financières, et ceci dans le plus grand secret. Le Président Wade était bien entendu au courant de toutes les démarches pour l'acquisition de ce "logiciel magique". Le problème, aujourd’hui, ne se situe pas au niveau du fichier électoral, qui selon tous les experts et représentants de partis politiques, est bon... L'UE et les Américains l'ont confirmé.

Wade a été très satisfait de cette confirmation sur la qualité de notre fichier électoral car personne ne pourra contester les résultats au soir du 26 Février 2012 en incriminant ce fichier.

Au moment des fêtes de Noel et de nouvel an (semaines de 24 décembre 2011 au 1 Janvier 2012), pendant que tous les Sénégalais et Sénégalaises se focaliseront sur ces fêtes, au moment ou seront envoyés en congé tous les agents susceptibles de relever des soupçons au niveau du processus de fraude, le fameux logiciel conçu spécialement pour truquer des élections présidentielles a été mis en place. Le Ministre charge des élections n'y pourra rien car ne disposant d’aucun levier de la fraude. Le Ministre d'Etat, ministre de l'intérieur Me Ousmane Ngom a même parait-il fait venir son frère qui s'appellerait, selon mes sources, Oumar Ngom des Usa car il a besoin des hommes de confiance pour ce « boulot ». Ce logiciel va s'appuyer sur 3 points essentiels qui sont :

1-Le détournement du vote massif des hommes de tenue (militaires et gendarmes en particulier) .Ce vote reste flou et non transparent. Ces hommes de tenue auront reçu auparavant des consignes fermes pour aller tous voter pour le candidat de leur choix.
Peu importe pour qui ils voteront, le "logiciel magique" se chargera ''d'arranger" toutes ces voix en faveur du candidat Abdoulaye Wade et personne dans l'opposition ne saura ce qui est devenu le "vote militaire" comme se fut le cas en 2007.
Amath Dansokho tente d'attiré l'attention sur la destination et la clarté du vote des militaires sans succès.

2-La crise en Casamance : l'Etat s'arrangera à faire attiser la violence sur l'étendue de la région de Casamance en laissant pourrir une situation d'insécurité avec les attaques des rebelles comme cela plus de 70 % des inscrits ne pourront pas voter par la faute des violences qui vont déstabiliser le scrutin et tenez-vous bien le logiciel se chargera du reste. Ainsi personne ne pourra être sur le terrain pour vérifier les résultats sortis des urnes dans beaucoup de localités du sud du pays Aujourd'hui la Casamance est à feu et à sang en attendant l'élection présidentielle du 26 Février 2012.

3- Enfin sur le récent redécoupage de 17 collectivités locales dans 6 régions du Sénégal. Le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, le Dr Aliou Sow, a eu par les arrêtés n°6151 à 6155 du 24 mai 2011, à procéder à la nomination des membres des délégations spéciales chargés de faire fonctionner les collectivités locales issues du dernier découpage administratif.

Tous les hommes du dispositif de la fraude (« gouverneurs Wadistes » y compris) sont en place (Dans le département de Rufisque, ce sont les communes de Sendou, de Jaxaay-Parcelles-Niacoul Rab, Sangalkam et les Communautés rurales de Bambilor et de Tivaouane Peulh Niaga qui sont concernées. Dans le département de Guinguinéo, il s'agit des communes de Fass et de Mboss et les Communautés rurales de Ourour, Panal Wolof et de Dara Mboss. Pour le département de Malem Hoddar, il y a les Communautés rurales de Ndiobène Samba Lamo et de Ndioum Ngainth. Dans le département de Linguère, il s'agit des Communautés rurales d'Affé Djoloff, de Sagatta Djoloff et Yang Yang. Dans le département de Matam, il s'agit de la commune de Nguidjilone et la Communauté rurale de Bokidiawé... où beaucoup d'électeurs du fait des difficultés liées à l'obtention de nouvelles cartes d'identité et cartes d'électeurs ne pourront pas voter...).

On n'entend plus le Dr Aliou Sow...Il a fini le travail pour lequel un grand ministère lui sera confié après la victoire de son mentor en 2012. Le "logiciel de la fraude" va ratisser toutes les voix des militaires, gendarmes, des électeurs inscrits sur le fichier et provenant de ces localités découpées mais n'ayant pas pu voter, des fraudes opérées dans des zones d'insécurité en Casamance pour faire la différence en faveur du candidat Abdoulaye Wade.

Ce sont ces 3 points qui constituent ce qu'un journaliste-analyste appelle comme pouvant être « la botte secrète des Wade ».

La surprise sera grande encore une fois parmi des Sénégalais et Sénégalaises.
Personne ne comprendra et n'osera contester les résultats. Et il sera trop tard pour agir. Voila le plan diabolique qui a déjà permis à Ali Bongo du Gabon et à Faure Ngassimbe du Togo de gagner largement les élections présidentielles au nez et à la barbe de leurs opposants qui n'y avaient vu que du feu.
La clé de la fraude passe par le vote des militaires, gendarmes et policiers, ainsi que par le découpage de collectivités locales pour perturber l'électorat et frauder !!!

Le résultat du candidat Wade étant fixé par ses génies informaticiens ( 53,46% c'est le chiffre retenu qui a même été confirmé sur TFM-le-grand-jury par le ministre directeur de cabinet du président Wade, Me Sall... à la question combien estimez-vous le score de Wade au second tour si jamais il se présente ?), le logiciel se chargera d'allouer aux autres candidats un résultat plus ou moins cohérant basé sur des chiffres recueillis au niveau des bureaux de vote dans toutes les régions du Sénégal et de la diaspora.

Encore une fois, seuls le vote des hommes de tenue, les fraudes opérées en Casamance et sur les 17 collectivités locales citées plus haut feront la différence.

Je rappelle que ce système de fraude n'avait pas été utilisé lors des élections municipales de 2009 mais avait bel et bien permis partiellement à Wade de gagner les présidentielles de 2007.

La seule chose qui empêche aujourd'hui le Président Wade de dormir c'est que le conseil constitutionnel sous la pression virtuelle de l'opinion publique, en particulier du M23 et de certaines personnalités (Koffi Anan, Jimmy Carter...et autres) décide de jouer la carte « respect de la constitution et de la légalité républicaine» et rejette la candidature de Me Wade !!!Scenario catastrophe que le clan Wade ne peut admettre. C'est la raison pour laquelle sous les conseils de Djibo Ka, Wade décide de relever les salaires des magistrats à 5 millions de francs CfA.

Il ne veut courir aucun risque à ce niveau. Corruption douce ? La seule bataille qui vaille est celle qui consiste faire respecter la constitution.

Wade le sait il ne peut et ne doit pas se présenter à un 3ème mandat. Les Sénégalais doivent donc se mobiliser autour du M23 et de son leadeur Alioune Tine pour gagner ce combat. Si la candidature de Wade passe, c'est Karim Wade qui se frottera les mains...

"Un patriote de l'ombre dans le secret des dieux... à la présidence de République. (ma position ne permet pas de décliner mon identité.... SOYEZ VIGILANT... "

6.Posté par lustig le 03/02/2012 19:25
wade tu ferez mieux d'écouter ces hommes religieux. Toi qui aime tant donner des conseils à tes homologues de présidents. On entend encore les paroles que tu as dites à khadafi.Retire toi. Les gens qui te disent que le peuple est toujours avec toi te trompent. Meme si tu maintiens ta candidature tu seras battu. Des gens qui étaient tes inconditionnels,j'en connais beaucoup sont deçus de ton comportement. Va t'en maintenant. Je ne souhaite pas que demain que tu dises "si je savais..." Nous serons dans les bureaux de vote. nous n'accepterons jamais de donner autres résultats que ceux des urnes. Ceux à qui vous demandez de vous ramener les autres bulletins afin de recevoir 2000 f sont sensibles à cette duperie

7.Posté par lustig le 04/02/2012 19:16
wade ne va pas répondre à ces hommes de Dieu car lui ne croit pas en Dieu. si aujourd'hui Touba la Sainte le lachait, nous serions édifiés de sa non mouridité.Si cela arrivait vous verrez que ce monsieur est toujours et encore franc maçon Il trompe les sénégalais en se disant Mouride.

8.Posté par BeugSamaRew le 05/02/2012 15:32
Au Sénégal, notre plus gros problème ce sont ces soit disant marabouts. Si notre pater est saint alors nous héritons de cette sainteté. Que je sache on devient saint de par ces actes non. Mais tous ces marabouts qui caressent Wade dans le sens des poils et cautionnent son fameux "WAKH WAKHETE" peut-on les qualifier de saints. Bien qu'ils sachent qu'il ne devait pas se présenter aux élections présidentielles. Et à mon humble avis, pour départager deux antagonistes il faut oser dire à celui qui à tort de s'excuser et à celui à qui on a fait du tort de pardonner c'est la seule voie pour régler le problème. Mais pas de les renvoyer dos-à-dos. Tous ces marabouts qui n’osent pas dire la vérité seront tenus responsables de ce qui se passera dans notre cher pays. Et qu’ils sachent qu’ils répondront de leurs actes devant Dieu. De même que ces soit disant cinq sages
Et à ces jeunes Mbacké Mbacké qui veulent défendre leurs marabouts si ces derniers faisaient du wakh wakhéte que diraient -ils ? Ou si c'étaient leurs paters que feraient-ils?? Je leurs dit que le respect se mérite

Et à ces talibés qui veulent défendre leurs marabouts si ces derniers faisaient du wakh wakhéte que diraient -ils ? Ou si c'étaient leurs paters que feraient-ils??



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016