Dernière chance pour les pro Khalifa Sall : Convocation imminente devant la commission de discipline du parti socialiste


Dernière chance pour les pro Khalifa Sall : Convocation imminente devant la commission de discipline du parti socialiste
Les agitateurs du parti socialiste n’ont qu’à bien se tenir. En effet, après la présentation du rapport de la commission de discipline du parti présenté aux membres du SEN par le Président Abdou Khadre Cissokho, ce dernier a donné mission à cette dernière de convoquer dans les plus brefs délais, les personnes indexées dans ce rapport. « Personne ne sera épargnée », a dit Abdoulaye Wilane, porte-parole du parti.
« Il a été cas dans la presse par des manipulateurs, que les difficultés que l’on a connues n’ont pas été réglées en interne. C’est faux! Le Président Cissokho  a pris le temps de parler à ceux qui l’acceptaient, malgré les bravades, les vitupérations, il  a tenu ferme le gouvernail avec l’ensemble des membres de la commission. Ils ont eu à auditionner certains camarades et ce qui a été noté c’est qu’il n’y avait pas de fondement idéel, ou lié aux règlements et statuts qui justifie cet activisme frelaté noté dans la presse et qui mettait le Ps en spectacle aux yeux de l’opinion.  Le rapport qu’il a fait a permis auxSE de lui dire ses encouragements, à l’heure actuelle, nous sommes dans un parti organisé, nous ne pouvons tolérer que de soi-disant camarades, siègent dans l’instance du SE et passent leur temps  à saper le moral du parti et faire dans la dissidence », a dit le maire de Kaffrine.
« A ces camarades, le parti a demandé de répondre à la commission de discipline », a annoncé Wilane. Et au terme de ces auditions, le parti se réservera le droit de faire appliquer les mesures qui en découlerons, a-t-il ajouté.
« Le parti ne tolérera plus l’intolérable, qu’ils ne comptent pas sur nous pour jouer aux victimes » a-t-il averti.
Plainte contre « un journaliste très connu »
Mais ce n’est pas seulement « ces éléments perturbateurs du PS » qui devraient s’attendre à une sanction sur leur tête. Un journaliste, « très connu » qui n’a pas être cité par le porte-parole du PS, est aussi le coup d’une action en justice. En effet renseigne Wilane, « il nous a été signalé qu’une vidéo d’un journaliste connu est en train de circuler où il est attribué à Ousmane Tanor Dieng des accusations dénuées de tout fondement, et empreints d’une malhonnêteté qui ne se camoufle pas ».
« Et Ousmane Tanor Dieng a indiqué qu’il n’avait jamais été au fait de ce qui se faisait dans les municipalités, il avait tellement de choses à faire, s’occupant de choses tellement sérieuses que ce n’étais pas à lui de lire le contenu de rapport destiné à un président. Il n’a jamais été au courant de ce qu’on lui attribue comme manœuvre dans cette vidéo ».
Et au-delà de ce démenti, le PS de noter, qu'il explorera toutes les voies et tous les moyens de remettre les choses à l’ordre. « Nous allons faire constater cela  à qui de droit et les interpellations s’il y a lieu, ou saisine de la justice en cas de besoin de mise en œuvre ».
Mercredi 22 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :