Dépollution de la baie de Hann : Aminata Touré parle de lenteurs liées à des études


Dépollution de la baie de Hann : Aminata Touré parle de lenteurs liées à des études
La dépollution de la baie de Hann (banlieue de Dakar) a connu des lenteurs liées à des études à faire au prélable, a expliqué jeudi à Dakar le Premier ministre Aminata Touré.

"Les lenteurs enregistrées dans le projet de dépollution de la baie de Hann sont imputables à la nécessité de confirmer et d’améliorer le schéma technique du projet par la conduite de certaines études [...] de la baie", a expliqué Mme Touré lors de la signature d'accords de financement liant le Sénégal à la France.

Le projet de dépollution de la baie de Hann a été "approuvé" depuis 2009, selon le Premier ministre. L'Agence française de développement (AFD), dont des responsables étaient présents à la signature des accords de financement, participe au budget destiné à la dépollution de cette baie.

Vendredi 13 Septembre 2013
Dakaractu




1.Posté par Mor Khouma le 13/09/2013 10:26
Les financements français dédiés à la Baie de Hann doivent permettre d'aller au-delà d'une simple dépollution, pour ne pas dire "nettoaye" . Si les français ne sont ambitieux pour notre pays (sic!), le Gouvernement du Sénégal doit l'être. En effet, il faut un réel programme d'aménagement de baie qui permettra de s'attaquer aux causes de la pollution de cette belle baie: les eaux usées publiques, les eaux et produits poluuants déversés par les usines et sociés implantées tout le long du littoral (y compris le Cap Des Biches, les ICS, la SERAS, etc).
l'aménagement devrait permettre d'organiser dans l'espace, de manière harmonieuse, les activités de pêche et les activités touristiques. Cette baie pourra attirer beaucoup de touristes si elle est bien structurée !
Allons donc chercher d'autres financements car la France ne nous a pas habitué à nous donner de réels moyens de développement (sauf la vente d'équipements chers à la police, à la gendarmerie et à l'armée) !

2.Posté par Mor Khouma le 13/09/2013 10:28
Les financements français dédiés à la Baie de Hann doivent permettre d'aller au-delà d'une simple dépollution, pour ne pas dire "nettoaye" . Si les français ne sont ambitieux pour notre pays (sic!), le Gouvernement du Sénégal doit l'être. En effet, il faut un réel programme d'aménagement de baie qui permettra de s'attaquer aux causes de la pollution de cette belle baie: les eaux usées publiques, les eaux et produits poluuants déversés par les usines et sociés implantées tout le long du littoral (y compris le Cap Des Biches, les ICS, la SERAS, etc).
l'aménagement devrait permettre d'organiser dans l'espace, de manière harmonieuse, les activités de pêche et les activités touristiques. Cette baie pourra attirer beaucoup de touristes si elle est bien structurée !
Allons donc chercher d'autres financements car la France ne nous a pas habitué à nous donner de réels moyens de développement !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016