Déploiement d’une première vague de 18 observateurs de l’UE


Déploiement d’une première vague de 18 observateurs de l’UE

La Mission d’observation de l’Union européenne (MO/UE), présente au Sénégal depuis le 5 février dernier, a déployé mercredi sur le terrain, une première vague de 18 observateurs qui ont quitté Dakar à 12 heures pour rejoindre les zones placées sous leur responsabilité de manière à couvrir les 45 départements du Sénégal, a constaté l’APS.

Les membres de cette première équipe d’observateurs à long terme, suivront la campagne électorale, la sensibilisation des électeurs, les préparatifs logistiques, le déroulement du scrutin, le comptage des voix, la publication des résultats et la phase de contentieux pré et post électoral.

Ils ont pris place à bord d’une dizaine de voitures 4X4 estampillées du logo de l’Union européenne et portant l’inscription ‘’Mission d’observation électorale au Sénégal’’.

Les observateurs dont font partie neuf femmes, seront rejoints le 20 février par 38 autres observateurs à court terme pour ‘’un parfait maillage du territoire national’’, selon le Chef adjoint de la mission qui s’est entretenu avec la presse avant le départ de l’équipe.

‘’Les observateurs de longue durée déployés aujourd’hui seront basés au niveau des chefs lieux de départements, mais après ils vont aussi visiter d’autres départements. Ils seront renforcés par d’autres équipes d’observateurs de courte durée qui viendront après’’, a expliqué Tommaso Caprioglio.

Déjà, ‘’ils (les observateurs) ont établis des contacts avec les candidats, les partis, les mandataires de partis politiques et de coalitions, tous les acteurs au niveau administratif, électoral’’, a-t-il indiqué.

Une vingtaine de diplomates de la délégation de l’Union européenne, des Etats membres de l’UE et du Canada en poste à Dakar seront aussi recrutés pour renforcer le dispositif de la mission d’observation en plus d’une délégation de sept députés du Parlement européen qui sera également présente le jour du scrutin.

Au total, plus de 90 observateurs seront sur le territoire national, le 26 février 2012, jour du scrutin de la présidentielle, a assuré le Chef de mission adjoint.

Sur les contraintes liées à leurs missions, Tommaso Caprioglio a souligné que les observateurs qui seront sur le terrain sont ‘’des professionnels habitués à travailler dans tous les types de contexte’’.

‘’Ils se sont préparés et j’espère qu’il n’y aura pas de difficultés majeures’’, a-t-il indiqué, relevant ‘’l’accueil chaleureux et la grande collaboration’’ dont la mission a bénéficié Sénégal.

Tommaso Caprioglio a fait part d’une collaboration entre les observateurs de l’Union européenne et ceux déployés sur le terrain par la Commission électorale nationale à travers des contacts établis avec toutes les commissions départementales (CEDA).

Ainsi, la mission d’observateurs de l’Union européenne compte travailler en collaboration, avec ’’tous les observateurs domestiques sénégalais qui seront accrédités pour ce scrutin et tous les observateurs étrangers qui seront déployés’’, a dit le Chef adjoint de la mission.

Les observateurs seront chargés ’’d’entretenir des contacts avec les autorités de l’Etat en charge des élections, les acteurs politiques, la société civile, les médias, les observateurs nationaux et le corps électoral’’.
APS

Mercredi 8 Février 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016