Demba Ba brillant en club, intermittent de la Tanière


Demba Ba brillant en club, intermittent de la Tanière
L'attaquant Demba Ba, absent de la liste des 28 joueurs présélectionnés, n’ira pas à la CAN 2015. Et cette absence est loin d’être une surprise quand on suit bien la trajectoire de l’attaquant du Besiktas (élite turque) en équipe nationale.

Convoqué pour la première fois en mai 2007, Demba Ba qui évoluait à l’époque à Mouscron (Belgique), en avait profité pour marquer son premier but avec les Lions, pour son premier match contre les Taifa Stars de la Tanzanie (1-1).

Après cette rencontre, à cause d’une gastro-entérite, il n’a pas eu le temps de confirmer cette entrée en matière réussie pour les deux rencontres suivantes.

En l’absence des ténors de l’attaque sénégalaise de l’époque, Henri Camara et autres El Hadj Diouf, il avait l’occasion de s’inscrire dans la durée.

Comme cette absence pour les deux matchs contre le Malawi en amical (3-2) et contre le Mozambique (0-0) en éliminatoires de la CAN 2008, les relations entre Demba Ba et la sélection nationale seront une succession de rendez-vous manqués.

Buteur patenté en club, Ba a toujours eu du mal à scorer en sélection. Ses relations avec les sélectionneurs et récemment avec la Fédération sénégalaise de football (FSF), selon sa propre version des faits, sont loin d’être un long fleuve tranquille.

S’il est encore revenu dans la sélection conduite par Henri Kasperczak, il n’a pas pu prendre part à la CAN 2008 pour cause de blessure au moment de la publication de la liste des 23 sélectionnés.

Transféré de la Belgique en Allemagne, il a empilé but sur but à Hoffenheim qui est passé avec lui de la D2 à l’élite allemande.

Une réussite qui lui a encore rouvert les portes de la sélection nationale. Mais il faut attendre 2011 pour voir Demba Ba devenir décisif avec les Lions conduits par Amara Traoré.

Un but victorieux contre le Cameroun (1-0) lui permet de remettre en cause la hiérarchie dans l’attaque mise en place par Amara Traoré. Il décroche ainsi un billet pour la phase finale de la CAN 2012.

Une compétition terminée sur trois défaites par les Lions et sans aucun but pour Demba Ba titularisé sur les trois matchs. Il avait eu toutefois à marquer son 3-ème but lors d’un match amical contre le Kenya (2-1) à la veille du départ en direction de Bata (Guinée Equatoriale).

Avec les successeurs d’Amara Traoré sur le banc des Lions, Joseph Koto et Alain Giresse, les relations ont été en dents de scie pour simplifier les choses.

Il a été titularisé pour le premier match officiel de Giresse, en éliminatoires de la coupe du monde 2014 contre l’Angola à Conakry (1-1). Mais entre temps, Ba s’est fait un nom parmi les attaquants qui comptent dans le monde en passant de West Ham à Chelsea via Newcastle en Angleterre. Même s'il n’avait pas particulièrement brillé.

Et pourtant, il a commencé à émarger à côté des fines gâchettes de la Premier League.

Auteur d’un match quelconque contre les Palancas Negras, ses relations avec Giresse n’ont jamais pu se réchauffer jusqu’à une dernière sortie médiatique au quotidien sportif Stades quand Giresse l’a écarté pour les deux matchs éliminatoires contre l’Egypte et le Botswana, en novembre.

Demba Ba, qui avait été déclaré blessé, alors qu’il était en pleine possession de ses moyens, avait remis en question les explications données par le sélectionneur national.

"Ce n’est pas Alain Giresse qui décidera de mon sort en équipe nationale. Ce sont mes performances, mon expérience et tout ce que je peux apporter. Il a ses motifs. Ils sont valables ou pas, je ne suis pas là pour les juger’’, avait-il dit, évoquant son absence.

Une sortie qui n’a pas eu l’heur de plaire au sélectionneur national qui avait invité ceux qui parlent dans la presse à assumer leurs propos.

Dans cette sortie au quotidien sportif, l’attaquant qui continue de briller en club à Besiktas où il a signé en août dernier, s’en prenait aussi aux fédéraux et à des journalistes qui, selon lui, continuent de le présenter en binational.

Estimant avoir fait le choix de jouer pour le Sénégal, l’attaquant de 29 ans ne comprend pas pourquoi il n’est pas perçu comme un Sénégalais à part entière.


L’attaquant de Besiktas âgé de 29 ans est encore dans le viseur des clubs de championnats plus huppés. Cependant, en ratant la CAN 2015, il peinera à effacer des mémoires ses performances irrégulières en équipe nationale.

Et il laissera surtout l’image d’un grand attaquant brillant en club et intermittent en sélection nationale.
Vendredi 26 Décembre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :