Dématérialisation procédure douanière : Microsoft présente ses dernières technologies à offrir à la Douane


MICROSOFT et Gainde 2000 dans le cadre de la conférence exposition de l’Organisation mondiale des douanes ont exposé ensemble les solutions eDouane et eTRADE. Microsoft et Gainde 2000 sont selon un ocument remis à la presse sponsors Platine de la Conférence. Au cours des trois jours, Microsoft présentera les outils modernes pour un gouvernement digital et des solutions innovantes spécifiques prévues par son écosystème de partenaires pour la gestion de la douane et du commerce entre-pays.
Selon la même source  il sagira pour les deux partenaires d’étudier les conséquences futures du paysage numérique sur la douane et les autres organismes gouvernementaux mais aussi  de faire connaître les récentes évolutions technologiques du secteur privé et des gouvernements, ainsi que les opportunités et avantages qu’elles pourront offrir à la douane dans sa mission de facilitation des échanges et de contrôle.
Il s’agira en outre de surveiller les tendances émergentes et notamment les solutions informatiques pour la communication entre les administrations des douanes d’une part, et entre la douane et les autres organismes d’autre part et enfin de rechercher les synergies potentielles parmi les éventuelles parties prenantes au niveau national, régional et international.
Parmi les innovations majeures de la firme américaine « le Cloud computing » qui offre une occasion unique pour les organisations douanières et les entreprises « à se transformer en une organisation véritablement intégrée et transparente ». C’est aussi une opportunité pour créer des douanes numériques et de faciliter le commerce. Les organisations peuvent publier et traiter de grandes quantités de données rapidement et à moindre coût sans avoir à investir dans les infrastructures supplémentaires.
Dans les processus douaniers, y compris les postes uniques de frontière, le guichet unique et autres systèmes d’échange de données, le cloud computing permet de résoudre les problèmes de partage « des données transactionnelles » entre organismes ou pays. Comme les organisations peuvent faire évoluer leur infrastructure informatique selon les besoins de leur entreprise, ils peuvent répondre aux changements de leur environnement et gérer 
 
Mercredi 1 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :