Demande de liberté provisoire : Khalifa Sall à l’écoute de la Chambre d’accusation


Jour de vérité pour Khalifa Sall et ses co-prévenus dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Car, c’est aujourd’hui que la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar va statuer sur leurs demandes de liberté provisoire. L’édile de la capitale et Cie doivent beaucoup prier pour que les juges d’appel ne suivent pas le réquisitoire du parquet général et la requête de l’Etat. Car, le cas échéant, ils vont rester en prison. En effet, jeudi dernier, le maître des poursuites et les conseils de l’Etat se sont opposés à leur mise en liberté provisoire et avaient demandé la confirmation de l’ordonnance de refus du Doyen des juges. Ils ont brandi comme argument l’absence d’offre de cautionnement et de contestations sérieuses.
 
Le 3 avril dernier, le juge d’instruction avaient rejeté les demandes de liberté provisoire introduites par les conseils de Khalifa Sall et de ceux des autres prévenus. La défense a attaqué la décision en demandant à la Cour d’appel de l’infirmer. La réponse des juges sera connue ce mardi. Le maire de la capitale et ses collaborateurs sont en prison depuis le 7 mars dernier. Il s’agit de Mbaye Touré, Directeur administratif et financier, sa secrétaire Fatou Traoré, Amadou Mactar Diop qui siégeaient à la commission de réception, Yaya Bodian, chef du bureau budget et Ibrahima Yatma Diaw, chef de division finance et comptable. Les deux anciens percepteurs municipaux Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré sont eux placés sous contrôle judiciaire. Les inculpés sont poursuivis pour les chefs d’association de malfaiteurs, détournement de deniers publics portant sur 1,8 milliard F CFA, escroquerie portant sur des deniers publics, blanchiment et faux et usage de faux en écriture administrative et de commerce…
EnQuête
Mardi 2 Mai 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :