Dédicace du livre de Oumar Demba Ba « Baba Maal, le message en chantant » : Ou l’itinéraire artistique d’un fils de muezzin devenu muse


Dédicace du livre de Oumar Demba Ba « Baba Maal, le message en chantant » : Ou l’itinéraire artistique d’un fils de muezzin devenu muse
L’ambassadeur Oumar Demba Ba a procédé ce jeudi à la dédicace de son livre intitulé « Baba Maal, le message en chantant. »
Une cérémonie qui a été présidée par le Premier Ministre Mahammed Boun Abdalah Dionne  avec la présence remarquable et remarquée de la Première Dame, Marième Faye Sall, ainsi que plusieurs anciens et actuels ministres de la République.
En portant une réflexion sur Baba Maal, le diplomate Oumar Demba Ba ne savait pas si bien faire, comme l'a du reste souligné le Premier ministre Dionne : « l’enfant de Podor a achevé de faire partie incontestablement du patrimoine mondial. Vous êtes un ambassadeur émérite de notre pays… En fouillant dans les vestiges archéologiques pour que notre passé soit connu, vous ne vous ne vous arrêtez pas seulement au questionnement, mais vous êtes toujours à la recherche de solutions, dans une quête permanente pour le bien être. »  
Le PM qui est d’avis que la musique de Baba est de la pure poésie.
« Baaba Maal, le message en chantant »  traduit l’histoire contemporaine des peulhs en retraçant l’itinéraire artistique d’un fils de muezzin qui est devenu muse alors que le métier de la chanson lui était interdit par un père ultra conservateur.  Ce qui fera dire au préfacier du livre, Felwine Sarr, que «Baba est entré dans la musique par effraction. »
En parlant de Baba Maal, note Mr. Sarr, Oumar Demba Ba s’est armé d’un harpon à plusieurs têtes pour traduire le métissage, l’harmonie socioculturelle, et l’engagement de l’identité culturelle du lead du Dandé Léniol (la voix du peuple). 
Voix du Peuple parce que Baba Maal en a fait une profession de foi pour défendre et promouvoir « une communauté qui ne l’a jamais laissé tomber. » «Nous avons amené la musique africaine partout dans le monde, mais nous devons préserver ce que nous avons de mieux… Je ne peux pas m’empêcher de dire un grand merci à la communauté hal pular qui m’a toujours soutenu et qui ne m’a jamais laissé tomber », dira  Baba sur un ton empreint d’émotion. Et de remercier l’auteur Oumar Demba Ba qui, souligne-t-il, a réglé un problème crucial en répondant au besoin de la maison de disque Island Record.
Pour l’auteur Oumar Demba Ba, il s’agit surtout de rendre un hommage mérité à un artiste, un ambassadeur de la culture africaine, de la culture pular. « Baba, sache que tous les océans du monde ne suffiraient pas pour écrire sur ce que tu as fait pour la culture… », lancera-t-il au leader du Dandé Léniol qui possède la noblesse de l’âme, l’honneur, la dignité, l’estime de soi entre autres vertus cardinales. 
Jeudi 12 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :