"Décryptage" du Mercredi 03 Août 2016 avec Pape Alé Niang / Thème : Entre devoir de réserve et obligation de dénonciation


Jeudi 4 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par yamamédia le 05/08/2016 09:47
lettre ouverte aux vrais journalistes de mon pays !

bécaye mbaye et son fils modou , lamine samba , thierno ndiaye , malick thiandoum , amet aidara , koutia , sa ndiogou , aida patra , amina poté , kéb's thiam , fama thioune , paco , malal junior diagne , aissatou diop fall , ndèye fatou ndiaye , betty mboup , bouba ndour , sidy lamine niass , pape ngagne ndiaye , pape alé niang , adja bitèye , thiamas , déreum , dj boub's , prince , mbayang thiam , gagnesiri , mamadou bane ndoye , tounkara , maty 3 pommes , abba , ndéye guèye , dado , sa nékh , pape cheikh diallo , dogo thiam , ngagne diagne , mamadou mbaye garmi , khadim samb , thioro mbar ndiaye,
et toutes ces petites filles sales , nulles et vulgaires qui animent les matinales , ....

des médiocres , des droguès , des soulards , des maqueraux , des putes , des quémandeurs , des laudateurs , des maitre-chanteurs , des analphabètes , et j'en passe et des pires ,
c'est tout ce sale monde là qui putréfie et pourrie l'espace audiovisuel senegalais .

et ces " animateurs , amuseurs publics ,saltimbanques " , se déclarent tous journalistes , et partout ou ils vont ils brandissent les simples badges d'accés aux locaux des organes qui les emploient en craint " chéé la péérééécheuu " !

et le pire c'est que les syndicats et autres structures ( synpics , cored , ...) de journalistes n'osent pas prendre leurs responsabilités pour assénir le milieu de la presse , instaurer la carte de presse , sur des critères scientifiques , objectifs , clairs et nets ,
tout ça par peur de réactions mystiques et par lacheté et copinage ;
pour se justifier ils bottent en touche en évoquant le non-vote du code de la presse , argument fallacieux , facile et lache
ils péfèrent s'en prendre à adama paris , qui les a traités de menteurs ( ce qui n'est pas faux d'ailleurs)

la presse senegalaise va dans le mur et elle s'y fracassera dans pas longtemps si les vrais journalistes ne se lèvent pas et assénissent leur profession !



Dans la même rubrique :