Découverte du Pétrole en 2000 : Ousmane Sonko démenti par le fact checking


Découverte du Pétrole en 2000 : Ousmane Sonko démenti par le fact checking

Le leader des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF, un parti de l’opposition), Ousmane Sonko, a déclaré que la découverte du pétrole au Sénégal remonte à l’année 2000 quand l’actuel chef de l’Etat était directeur de la banque de données de Pétrosen. Africa Check a vérifié ses propos.
Cette image publiée sur le site de FAR a été prise sur l'un des sites où la compagnie australienne est présente. Photo FAR

Cette image publiée sur le site de FAR a été prise sur l'un des sites où la compagnie australienne est présente. Photo FAR

Invité de l’émission « Opinion » sur Walf TV, le dimanche 14 août 2016, l’inspecteur des Impôts Ousmane Sonko a affirmé que « le pétrole a été découvert par FAR depuis 2000 au Sénégal, Macky Sall était directeur de la banque des données à Petrosen et quand les premières conclusions ont été rendues, il était directeur général de Petrosen ».

Petrosen est l’instrument d’application de la politique pétrolière de l’Etat du Sénégal, notamment dans les domaines de la recherche et de  l’exploitation de ressources en d’hydrocarbures.

Cette déclaration a été faite dans un contexte de polémique sur la transparence des contrats pétroliers signés par l’Etat du Sénégal avec des compagnies étrangères.

Le pétrole a-t-il été réellement découvert au Sénégal en 2000 ?

Quelles sont les preuves d’Ousmane Sonko ?

Ousmane Sonko, l'un des opposants les plus farouches au régime du Président Sall. Photo de sa page Facebook.

Ousmane Sonko, l’un des opposants les plus farouches au régime du Président Sall. Photo de sa page Facebook.

Contacté par Africa Check, Ousmane Sonko souligne qu’il s’était peut-être trompé d’année et qu’il pense que c’est plutôt en 2001 que le pétrole a été découvert au Sénégal par FAR. Quand il lui a été demandé s’il pouvait faire référence à un document particulier ou autre source précise qui pouvait en attester, il a dit avoir lu des coupures de la presse américaine, avant d’ajouter qu’il travaillait aussi avec un journaliste sénégalais établi aux Etats-Unis et qui avait « une bonne connaissance du secteur pétrolier ».

Dans une vidéo postée en décembre 2014 sur Youtube, on voit justement le journaliste en question, Baba Aïdara, faire un exposé sur le pétrole au Sénégal.

M. Sonko a par ailleurs promis de nous faire parvenir par email les coupures de presse en question, mais nous ne les avons pas encore reçues.

A défaut d’avoir reçu les éléments promis par Ousmane Sonko, Africa Check a contacté la compagnie FAR Ltd pour en savoir plus sur ses activités au Sénégal.

FAR, dix ans de présence au Sénégal

FAR Limited est une compagnie australienne d’exploration de pétrole et de gaz créée en 1984 sous le nom de First Australian Resources NL. C’est en 2010 que la compagnie change de nom pour s’appeler tout simplement FAR Ltd.

En Afrique, FAR  est présent au Sénégal, en Guinée Bissau et au Kenya, mentionne le site Internet de la compagnie.

Contacté par Africa Check, Ian Howarth, directeur général de Colllins Street Media, l’agence en charge de la communication de FAR, a indiqué que la compagnie australienne a fêté en mai dernier ses dix ans de présence au Sénégal.

Dans une note aux investisseurs, publiée en mai 2010, dans le but de chercher de potentiels partenaires pour explorer les blocs Sangomar, Rufisque et Sangomar Deep , FAR  explique être entré au Sénégal à travers l’acquisition, en janvier 2006, de 30 % de la licence sur ces blocs détenue par Hunt Oil, depuis juillet 2004.

Hunt Oil ayant décidé de se retirer du Sénégal en 2009, FAR a repris ses parts pour se retrouver avec 90 %. On peut également voir dans le Journal officiel l’arrêté ministériel du 9 mars 2006 portant approbation de la cession partielle des droits, obligations et intérêts, résultant du contrat de recherche et de partage de production d’hydrocarbures relatif aux blocs de Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond à la société FAR.
Cartographie des sites d'exploration de FAR. Photo FAR

Cartographie des sites d’exploration de FAR. Photo FAR

La situation lorsque Macky Sall était à Petrosen ?

Dans son rapport portant sur l’année 2001 – correspondant donc à la période dont parle Ousmane Sonko et à celle où Macky Sall était encore à Petrosen comme directeur de la banque des données pétrolières puis directeur général – le United States Geological Survey indique que quatre compagnies étaient en activité dans le secteur de l’exploration pétrolière au Sénégal. Il s’agit de Roc Oil LtdShell ExplorationVanco Energy et Woodside Petroleum.

Dans son rapport annuel 2001, le Roc Oil Centre ne parle pas de découverte de pétrole au Sénégal mais d’exploration. De même, aucune des trois autres compagnies n’a annoncé avoir découvert du pétrole dans la même période.

Contacté par Africa Check, le pétrochimiste et spécialiste des produits pétroliers, Abdoulaye Guèye, a déclaré n’avoir pas connaissance de compagnie qui aurait découvert du pétrole au Sénégal dans la période 2000-2001.  « La seule découverte confirmée de pétrole au Sénégal, avant les annonces de 2014, a été faite aux larges de la Casamance dans les années 80 ou même avant», a précisé M. Guèye. Mais ce pétrole n’est toujours pas exploité, a-t-il indiqué.

Conclusion : FAR n’a découvert du pétrole au Sénégal ni en 2000 ni en 2001

L’objet de cet article n’est de défendre Macky Sall ou son gouvernement mais juste de s’assurer de l’exactitude d’un fait énoncé par M. Sonko. Ainsi, selon les informations fournies par la compagnie FAR elle-même, l’entreprise australienne a démarré ses activités de prospection pétrolière au Sénégal en 2006. Elle ne peut donc pas avoir découvert du pétrole au Sénégal en 2000 ni en 2001.

Par ailleurs, les informations disponibles ne permettent pas de dire que du pétrole a été découvert au Sénégal dans la même période.

Par conséquent, la déclaration d’Ousmane Sonko selon laquelle « le pétrole a été découvert par FAR depuis 2000 au Sénégal, Macky Sall était « directeur de la banque des données à Petrosen et quand les premières conclusions ont été rendues il était directeur général de Petrosen » est erronée.

Assane Diagne Africa check

Lundi 29 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par benawaay le 29/08/2016 14:02
avons nous des députés pour le peuple ?

2.Posté par Lamine Diop le 29/08/2016 14:15
Arrêtons tout ce cirque nous savons tous que jamais le pauvre sénégalais ne profitera de cette découverte de gaz et de pétrole .Le partage est en train d’être fait sur notre dos .

Le poisson est plus cher qu le pétrole pourtant le peuple qui en est propriétaire n'en tire rien .

Pauvre hier pauvre aujourd'hui pauvre demain et c'est comme ça pour toujours

3.Posté par abdoulaye le 29/08/2016 15:32
La leçon est à retenir par Birahim Seck du forum Civil. Ces deux là doivent cesser de calomnier les gens à partir de faits qui n'existent que dans leurs pensées

4.Posté par mamadou ndiaye le 29/08/2016 15:33
TOUT BON OPSYCHANALYSTE VOUS LE DIRONT .IL SUFFIT DE REGARDER CE MONSIEUR OUSMANE SONKO POUR VOIR EN LUI UN EGOCENTRIQUE, UM AMBITIEUX POLITIQUEMENT PARLANT .MAINTENANT AU LIEU DE RESTER A DAKAR A CONVOQUER DES CONFERENCES DE PRESSE INTEMPESTIVES POUR NE PAS TOMBER DANS LOUBLI.IL FERAIT MIEUX DE DESCENDRE SUR LE TERRAIN SON PROGRAMME A LA MAIN ET TENTER DE CONVAINCRE LES SENEGALAIS.UN MANDAT ELECTIF CA SE MERITE CEST UNE QUESTION DE LMORALITE MAIS PAS DE RUSE. ON DOIT LOBTENIR PROPREMENT ET A LA SUEUR DU FRONT AU LUIEU DE CHERCHER A TIRER LES MARRONS DU FEU EN PASSANT SON TEMPS A DIFFUSER ICI ET LA DES CONTREVERITES.NOUS SOMMES PRENEURS POUR TOUT CE QUI A TRAIT AUX RESSOURCES DE CE PAYS ET A LEUR MODE DE GESTIOBN AU BENEFICE DES SENEGALAIS QUI DONNENT ANNUELLEMENT POUR NE PAS EDIRE TOUS LES JOURS LES MOYENS DE LES DECOUVRIR ET DE LES VALORISER.CE NE SONT PAS LES POLITIQUES QUI ONT FAIT CE PAYS LES VERITABLES BATISSEURS ET CONSTRUCTEURS DE LA NATION SENEGALAIS SONT CEUX LA QUI ARMES DE LEUR SEUL COURAGE DE LEUR TENACITE?DE LEUR ONT FAIT FACE AUX ADVERSITES POUR QUE CE PAYS SOIT CE QUIL EST .

5.Posté par Indy le 29/08/2016 16:33
Heureusement que vous ne defendez pas Macky Sall. En tout cas la nebulesue est toujours la! Rien n'est clair dans tout ca. Macky Sall est pire que Wade en plus d'etre nul dans la gestion de nos maigres ressources.

6.Posté par bourba diolof le 29/08/2016 17:09
Il commence à montrer son vrai visage de menteur manipulateur

7.Posté par Elhadji oumar Gueye le 06/09/2016 19:03
Yaw mome doo Bour parce que un roi n'insulte pas.



Dans la même rubrique :