Déclaration du Dr Cheikh Tidiane Gadio sur les récents évènements au Sénégal


Déclaration du Dr Cheikh Tidiane Gadio sur les récents évènements au Sénégal
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs les Représentants de la presse nationale et internationale,
La coalition « GADIO PRESIDENT », se fondant sur l’extrême gravité de la situation politique nationale provoquée par la validation par le Conseil constitutionnel de la candidature inconstitutionnelle et illégale de Me Abdoulaye WADE, candidat à un 3ème mandat à la tête du Sénégal, a appelé ce point de presse pour livrer son analyse et faire des propositions de sortie de crise.

Nous saluons tout d’abord la mémoire de notre camarade martyr l’étudiant et citoyen Mamadou DIOP, membre du MPCL du Campus de Dakar. Sa mort brutale et horrible, à propos de laquelle la nation toute entière attend des explications claires du régime de Abdoulaye WADE, après une enquête crédible et indépendante, a jeté le Sénégal et la communauté internationale dans l’émoi et dans une perplexité par rapport aux intentions véritables du Président WADE dans le cours historique actuel. Le MPCL exige vérité et justice pour Mamadou DIOP, pour cela il faut que les criminels et leurs commanditaires soient identifiés et présentés devant la justice.

WADE a décidé de solder en pertes et profits la mort violente de notre camarade Mamadou DIOP et celles des deux martyrs tombés à Podor et du jeune policier lui aussi injustement fauché à la fleur de l’âge en caractérisant leurs morts de « brise passagère ». Monsieur le Président une brise est humée par les poètes avec délectation pour leur inspiration, mais votre brise a une senteur acariâtre de sang et de souffre mêlés. Elle sent mauvais et elle symbolise les souffrances extrêmes de votre peuple dont vous êtes visiblement coupé des réalités !

Pour barrer la route à l’impunité qui nargue sans coup férir notre peuple, nous exigeons aussi la fin de l’injustice qui consiste à arrêter l’agressé Barthélémy DIAS et à laisser libres ses agresseurs pourtant identifiés et leurs commanditaires pointés du doigt par la clameur unanime : l’entourage immédiat de Abdoulaye WADE.

Nous demandons que Barthélémy DIAS, otage politique, soit rendu à sa famille et à ses camarades et qu’une enquête crédible situe clairement les responsabilités afin que là aussi la lumière soit faite et que la justice soit rendue !

Pour en venir à la situation inédite créée par le coup d’Etat constitutionnel de Abdoulaye WADE, la Coalition « GADIO Président » estime que nous devons mener une bataille conséquente pour restaurer la légalité constitutionnelle.

Nous lançons par conséquent un appel pressant à tous nos amis et camarades candidats issus du M23 et tous les autres leaders qui partagent notre vision de ne pas envoyer un message mixte qui va jeter la confusion au niveau des populations. Ce message mixte consisterait à dénoncer un coup d’Etat constitutionnel qu’on l’on sait être un prélude à un Coup d’Etat électoral et en même temps mener une campagne électorale normale.

Le Conseil constitutionnel et Abdoulaye WADE ont vicié l’atmosphère au point que les conditions de sérénité ne sont pas réunies pour battre campagne et faire compétir les offres politiques et programmatiques existantes. En plus, des offres politiques citoyennes présentées par des candidats indépendant, sérieux et crédible, ont été injustement écartées par le Conseil constitutionnel.

Le MPCL estime que les candidats du M23 comme un seul homme (ou une seule femme) devrait adopter une plate-forme d’actions communes visant à barrer la route au candidat inconstitutionnel Abdoulaye WADE et à l’amener à retirer sa candidature. C’est là pour nous le seul combat qui vaille et le seul qui reste cohérent avec notre position sur le caractère inconstitutionnel de la participation de Abdoulaye WADE à la présidentielle de 2012.

Le retrait de cette candidature constitue la vraie victoire pour le peuple et le M23. Il permettra de créer les conditions d’une véritable élection présidentielle crédible et transparente à travers un dialogue politique nationale sans exclusive et une gestion concertée entre la majorité sortante et l’opposition d’un nouveau processus électoral inclusif.

Si Abdoulaye WADE va à l’encontre de la volonté du peuple et s’ingère dans ces élections, il est juste pour nous de préparer la non reconnaissance par nous et par la communauté internationale des résultats de ces élections et d’organiser la transition.

En tout état de cause, le décompte des morts liés à la violence politique provoquée par le coup d’Etat constitutionnel de WADE a commencé et comme Gbagbo hier, WADE semble se bander les yeux pour ne pas voir la réalité. Dès lors il est juste de se mobiliser contre la tyrannie.

Tout en précisant que le boycott des élections est totalement exclu, le MPCL insiste que la campagne électorale, si elle a lieu, doit servir d’abord et avant tout le combat contre la présence illégale de WADE dans le processus, et le contraindre à se retirer en usant de tous les moyens (exclusivement pacifiques) que nous offrent la constitution et les lois de la république.
Merci
Jeudi 2 Février 2012




1.Posté par DEG DEUG le 02/02/2012 22:19
Je ne suis pas d'accord . Il faut être conséquent . Il ne doit pas y avoir d'élections avec WADE comme candidat.
Il faut coupler les législatives et la présidentielle et permettre au camp de WADE de trouver un autre candidat.
Changer le ministre de l'intérieur et de la justice . Aussi remplacer les membres du CC
On ne peut pas mener un combat pendant des mois pour finalement dire que Wade va être candidta

2.Posté par Cayorman le 03/02/2012 00:07
Je pense que le seul combat qui vaille comme l' a si bien dit Gadio, c'est de lutter contre la candidature de Wade. Il faut pas l'accepter et c'est tout. A mon avis le M23 ( sans les partis politiques), Y'en a marre surtout doit prendre le relais de la prostestation. Il faut maintenir la pression et de maniere pacifique. Wade va ceder car il pourra plus a cause des pressions( interieures et internationales): il a pas le choix. Donc chers amis de Y'en a marre le temps est venu de vous signaler et venir a la rescousse de la population prise en otage par le pouvoir et une opposition pas capable de s'unir devant l'essentiel. Finissons en avec les discours et les reunions. Time to act.

3.Posté par Beug jolof le 03/02/2012 01:51
on veut des actions concretes, trop de bla bla et de reunions de la part de cette opposition de salon Wade avait raison sur vous. posez des actions concretes!!!!

4.Posté par annie pereia diouf le 03/02/2012 02:50
ARRETEZ DE S'AUTOPROCLAMER "LE PEUPLE"
LA MAJORITE DU PEUPLE SENEGALAIS N'A RIEN A FOUTRE DES PARTIS POLITIQUE, COALLITIONS ET MOUVEMENTS (Ps, Pds, Apr, Benno, Rewmi, Y'en à marre, M23...)

5.Posté par Papy1 le 03/02/2012 07:51
Les seules conditions POSSIBLES pour partir aux elections sont celles que DEUG DEUG a dit, je suis tout a fait d'accord avec lui mot pour mot. Merci.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016