Déclaration des élus de la région de Sédhiou suite à la tenue de l’atelier de partage sur le domaine agricole communautaire de Séfa


Vu la préoccupante et la lancinante question de la pauvreté et du chômage des jeunes et des femmes dans la région de Sédhiou ;

Vu le déficit d’infrastructures structurantes de production pour promouvoir l’entrepreneuriat rural ;

Vu la volonté exprimée  par le Chef de l’Etat à travers le Plan Sénégal Emergent de transformer structurellement l’économie rurale ;

Vu la politique de territorialisation des politiques publiques déclinée dans l’acte 3 de la décentralisation qui préconise l’impulsion du développement par les collectivités locales;

Vu que  le PRODAC est un pilier du PSE qui a pour but de contribuer à la réduction de la précarité sociale et de participer à la construction de la base productive du pays, permettant la création massive d’emplois par la promotion de l’entrepreneuriat agricole ;

Vu que le DAC de Séfa a pour mission de promouvoir, entre autres, des entités économiques viables (Groupement d’Entrepreneur Agricole) constituées en majorité par des jeunes, en vue  de les fixer dans leur terroir à travers des activités rentables et durables  

Nous, élus de la région de Sédhiou,

Félicitons le Président de la République Macky SALL pour la brillante et innovante idée que constitue le Programme des Domaines Agricoles Communautaires qu’il vient de matérialiser en lui octroyant 20 milliards supplémentaires en vue d’accélérer la mise en place des infrastructures structurantes de production, de transformation et de mise en marché;

Remercions le Chef de l’Etat d’avoir choisi la région de Sédhiou comme zone pilote du programme en créant le Domaine Agricole Communautaire de Séfa et d’avoir investi de sa confiance un fils du terroir comme Coordonnateur national de ce programme Dr Jean Pierre SENGHOR;

Saluons le PRODAC, notamment son Coordonnateur national, pour sa volonté et son engagement à faire des élus des partenaires privilégiés dans la mise en œuvre de son plan d’action pour impacter positivement sur le développement de l’ensemble des collectivités territoriales de la région;

Nous nous engageons résolument à ne ménager aucun effort pour la réussite de ce programme en facilitant l’accès à la terre et en vulgarisant le programme afin que les populations plus particulièrement les jeunes et les femmes puissent saisir les opportunités d’emplois que propose le PRODAC dans les différentes filières de production et d’activités connexes.

Fait à Sédhiou, le 23 janvier 2016
 


Mardi 26 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par Aldo le 26/01/2016 15:31
Ce que le PRIMOCA n'a pu faire en plusieurs décennies, ce n'est pas un soit-disant DAC qui le fera. Les populations de Sédhiou doivent apprendre à se prendre en charge et non toujours attendre de quelqu'un d'autre des appuis souvent sans lendemain.

Les énormes potentialités de la région ne sont jamais exploitées faute de volonté. La paresse d'une bonne partie de la population les cantonne dans cette posture de toujours tendre la main.

2.Posté par Baldé le 26/01/2016 16:30
Ce n'est pas du tout ce qu'on pense.le PRODAC est loin d satisfaire cette localité du fait que les moins utilisés sont des moyens rudimentaires (charue, daba) et cette année nos champs qui étaient les derniers sèmes n'était pas productif car les semences n'étaient pas bonne.j suis étudiant de 2éme années a l'ucad et témoin oculaire des faits lors d mes mois de vacances à sedhiou.les spécialistes sont souvent dans les bureau au lieu des champs l'oublions pas nous parlons d'agriculture. Les voitures font des courses ménagère alors que les personnelles et étagères attend parfois jusqu'à 10h30mn.si nous voulons avancer avec le PRODAC intensifions le contrôle des chefs.merci d'avance Sénégal notre fierté



Dans la même rubrique :