Déclaration de la conscience nationale pour le nouvel ordre sur la menace terroriste au Sénégal


Déclaration de la conscience nationale pour le nouvel ordre sur la menace terroriste au Sénégal
Depuis l’invasion du MALI par ses groupes terroristes qu’il faut soit dit en passant cesser d’appeler des djihadistes, c’est comme si nous nous préparions à des attaques terroristes par des alertes des avertissements pour que finalement les sénégalais trouvent normal de subir une ou des attaques terroristes.

De notre point de vue les terroristes comme on les appelle ne sont rien d’autres que de pauvre hères manipulés par les puissances étrangères pour maintenir une domination sur un continent fort riche mais complètement soumis. Il faut le savoir, le continent africain regorge de minerais dont a absolument besoin l’industrie militaire américaine, sans oublier que la France fera tout pour protéger les réserves d’uranium encore inexploitées et qu’elle veut se réserver. Devant la percée de la chine en AFRIQUE, qui complique les choses pour les puissances occidentales, celles-ci ont besoin de nous maintenir dans une dépendance éternelle pour continuer comme par le passé à profiter des richesses de l’Afrique. L’OCCIDENT A BESOIN DE CREER des guerres pour maintenir sa domination et son niveau de vie. LA MULTIPLICATION des exercices militaires entre armées occidentales et africaines sur le continent n’est pas dû à un besoin de nous protéger contre des menaces, mais de créer de la menace pour mieux rester. Il faut se poser la question de savoir comment des groupuscules peuvent se mouvoir dans le désert avec armes et logistique importante qui doit bien venir de quelque part.

Sauf manipulation, aucun groupe terroriste n’a intérêt à commettre des actions terroristes au SENEGAL, nous devons refuser de nous laisser entrainer dans des politiques qui ne sont pas les nôtres. Les soit disant terroristes ne sont pas des incultes qui frappent aveuglément  ils obéissent à des objectifs bien définis. Rappelons-nous que partout où sont passées les armées occidentales, ils n’ont laissé que désarroi et désordre jusqu’au cas du MALI ou l’armée Malienne a été sommée de ne  pas intervenir dans le nord suite à un accord entre la France et le MNLA qui comme on le sait vise l’indépendance du NORD MALI. L’Intérêt de France est dans cette  sorte de grand écart de protéger les réserves inexploitées d’uranium au NIGER, et d’empêcher des concurrents de s’en approprier, même si comme on l’a vu avec les décès de soldats américains récemment au NIGER que les AMERICAINS feront tout pour obtenir leur part du gâteau. Les réserves de pétrole du bassin de TAOUDENI qui s’étend de la MAURITANIE LE NORD DU MALI jusqu’en ALGERIE constitue la principale motivation de cette agitation soit disant terroriste qui nous a été imposé.

L’AFRIQUE doit prendre son courage à deux mains  pour refuser de nous laisser manipuler sans cesse, malgré l’avertissement qu’a constitué POUR LES GOUVERNEMENTS AFRICAINS, la disparition du COLONEL KHADDAFI qui s’est battu pour une unité africaine contre la main mise occidentale sur l’Afrique.

Le terrorisme pour abject et lâche qu’il soit n’est qu’un instrument de pression politique ne doit pas nous amener à nous livrer pieds et poings liés aux puissances étrangères sous prétexte d’assistance sécuritaire ou de prétendues aides au développement.

Il quand même se rendre à l’évidence la coopération avec les puissances occidentales ne nous mèneront jamais au développement bien au contraire. Le SENEGAL a connu des drames qui n’ont pas empêché la vie de continuer. Le terrorisme même si nous devons tout faire pour nous en protéger ne pourra jamais faire autant de victimes que la guerre en CASAMANCE,  les accidents de la route ou accidents domestiques, sans oublier les nombreuses maladies qui font des ravages parmi nos populations. IL nous faut savoir raison garder, et comprendre que plus que jamais nous devons réfléchir et travailler à notre véritable indépendance. Indépendance qui doit passer par des armées très fortes mieux  entrainées et motivées, des forces de sécurité bien entrainés et tout aussi motivés, des AGENTS DE sécurité privée mieux formés étant parfois le premier rempart face au actes malveillants, cultiver une culture de la sécurité qui ne mène pas à psychose ou à la paranoïa, mais à plus de civisme, et de patriotisme, de sens élevé du devoir, pour avec une préparation, une organisation, une vigilance permanente, être en mesure n’importe quand n’importe où  de faire face à l’insécurité sous toutes ces formes, qu’elle soit interne ou externe.

MERCI DE VOTRE ATTENTION

QUE DIEU BENISSE LE SENEGAL

 

 

Le SECRETAIRE GENERAL

JEAN LEOPOLD GUEYE
Mardi 24 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :