Décision du Conseil Constitutionnel : La jeunesse socialiste signe une motion du soutien à Macky Sall


Décision du Conseil Constitutionnel : La jeunesse socialiste signe une motion du soutien à Macky Sall
La polémique sur la réduction avortée du mandat en cours du président de la République continue de s’enfler. Chacun y va de son propre point de vue. Si les uns dénoncent cet attitude de Macky Sall de se conformer à l’avis du Conseil constitutionnel, les autres le soutiennent sans se cacher. C’est à l’image du Forum des Jeunes Socialistes (FJS) qui, à travers un communiqué, a donné sa position sur cette affaire. Ces jeunes socialistes n’ont fait rien d’autre que de suivre les pas de leur mentor, Ousmane Tanor Dieng.
En effet, Abdoulaye Gallo Diao, coordonnateur du FJS, et ses camarades «ont signé une motion de soutien en faveur de la décision du Président Macky Sall de se conformer à l’Avis du Conseil Constitutionnel, indiquant l’obligation pour le Chef de l’Etat, de respecter les dispositions constitutionnelles.»
A les en croire, Macky Sall a respecté sa promesse électorale jusqu’au bout. Cependant, pour eux, il se trouve que devant les principes généraux du droit qui encadrent cet engagement, on se rend compte qu’à l’impossible nul n’est tenu. Dans le même ordre d’idées, ils ont constaté «qu’il existe au Sénégal une race de politiciens qui, après avoir combattu le Président Senghor, le Président Diouf, et le Président Wade, est en train de vouloir intenter un procès en sorcellerie contre le Président Macky Sall et le Secrétaire général du Parti Socialiste, en vue de mentionner sur la liste de leurs crimes en série, d’autres victimes.»
«Cette espèce de politiciens, véreux, dangereux et nuisible aux intérêts supérieurs du peuple sénégalais, doit disparaître, sinon aucun Président de la République actuel ou futur, ne pourra gouverner ce pays.»
Ainsi, ils ont lancé un appel solennel à tous les citoyens du pays, en particulier aux hommes politiques de tous bords pour leur demander d’éviter les excès qui engendrent la confusion des esprits et de ne jamais oublier que le principe qui fait agir la démocratie, c’est la vertu politique. Pour finir, le FJS a réitéré et réaffirmé sa fidélité ainsi que sa loyauté au Secrétaire général du PS, Ousmane Tanor Dieng.
Samedi 20 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par deug le 21/02/2016 11:03
déçu



Dans la même rubrique :