Décision du CC sur le mandat du Chef de l’Etat : Le Dr Abdourahmane Sarr appelle à respecter cet avis


Décision du CC sur le mandat du Chef de l’Etat : Le Dr Abdourahmane Sarr appelle à respecter cet avis
Le Docteur Abdourahmane Sarr du Mouvement pour la Renaissance, la Liberté et le Développement (MRLD) estime que la décision empêchant le Président Macky Sall de réduire son mandat de 7 ans à 5 ans devrait être acceptée par tous. Il ajoute qu’il aurait pu démissionner pour respecter la parole donnée et remettre son mandat en jeu.
« L'éthique de la responsabilité peut lui avoir suggéré une autre voie s'il pense que le plan Sénégal émergent a de bonnes perspectives. Ayant pris sa décision, nous lui suggérons d'utiliser les deux années à venir pour entretenir un débat réel sur les perspectives économiques du Sénégal (ce que nous ne faisons jamais) et ce qu'il nous faut faire pour nous développer, car l'économie sénégalaise n'est pas aussi dynamique que les chiffres publiés le suggèrent. »
Il nous faut, ajoute-t-il, mettre en place les conditions nécessaires à la prise en main par les sénégalais de leur économie. « Ces conditions ne sont pas encore réunies... »
Le Dr Sarr avait été victime d'une décision du Conseil Constitutionnel en 2012 qui « en rejetant notre candidature nous avait empêché de partager notre vision avec nos compatriotes », rappelle t-il
 
Mercredi 17 Février 2016
Dakar actu




1.Posté par welainde le 18/02/2016 12:35
Béni soit celui qui respecte la voie de la Sagesse en ne s’enflant pas d’orgueil.
Le président Macky Sall a respecté sa promesse. Ceux qui sont tristes sont ceux qui voulaient que le président Macky Sall, malgré la Décision ou l’Avis du Conseil Constitutionnel, s’enfle d’orgueil et démissionne pour respecter la parole donnée. Pourquoi ? Parce que lui, il est Sam Mariam Moolo Barogo.
S’il le fait, il sait qu’il perdra définitivement le pouvoir parce qu’il aura insulté ceux qui ont voté pour lui malgré les sarcasmes, les souffrances, les menaces et les insultes du pouvoir d’Abdoulaye Wade.
Comment se fait-il qu’un homme doué de raison qui a eu la confiance du peuple pour un mandat de sept ans, le rejette et revient demander au même peuple un autre suffrage, alors que son régime n’est ni menacé de l’intérieur et ni de l’extérieur ? Pour faire tendance ? Ou le Buzz ?
Les engagements que le président a pris vis-à-vis du peuple sénégalais ainsi que les traités internationaux sont importants et ne saurait être un amusement.
Le président Macky Sall est le premier président du Sénégal né après les indépendances et il n’ yaura pas un autre premier jusqu’à la fin des temps. Il est déjà dans l’histoire. Son étoile brille et illumine le Sénégal.
Il parait qu’un certain imam a démissionné parce que le président Macky Sall n’a pas respecté sa parole. Je dis à cet imam politicien de la 25eme heure, qu’il fait partie des hypocrites et il est pire qu’Abdallah Ibn Obeid.Et j’affirme ici, que tout celui qui prend ce monsieur comme imam doit recommencer la prière, parce qu’il est INAPTE.Ici même Mamadou Massaly, l’enfant terrible de la politique, lui a damé le pion, en demandant au président Sall de respecter le choix du peuple.C’est tellement rare que cela vaut d’être souligné.
Face à la Décision du Conseil Constitutionnel, le président Macky Sall avait deux choix : ou avoir l’attitude d’Ibliss en s’enflant d’orgueil, ou avoir l’attitude du prophète Mohamed-PSL à Houdeybiya, qui a renoncé cette année là à faire le pèlerinage malgré l’insistance de ses compagnons parce que la route est barrée et que c’est ALLAH qui le lui a ordonné. Un imam qui, prend parti pour Ibliss et réfute le prophète est un pur hypocrite s’il est vraiment un digne religieux puisque tous ces actes doivent être conformes aux Recommandations et Interdictions d’ALLAH. Vouloir plaire aux hommes et déplaire à ALLAH conduit tout celui qui le fait en enfer, étant entendu que les premiers qui peupleront l’enfer sont les « savants » qui dévient les hommes du Droit Chemin.
Le Sénégal Exotique, première démocratie africaine, teranga n’est pas le même Sénégal avec le gaz et le pétrole ou les enjeux économiques et géostratégiques sont si importants qu’il faille avoir un homme de poigne comme le président Macky Sall.Ces adversaires savent très bien que les importantes ressources financières qui seront tirées de ces gisements consolideront le pouvoir et renforceront plus que jamais cette coalition BBY qui tient encore la route et que les interêts égoistes des uns et des autres ne viennent perturber la marche du Sénégal qui a besoin de sa cohésion nationale pour barrer la route aux jaloux et aux envieux.
Dans le domaine de la politique, je salue la manœuvre du président Macky Sall, qui est leur maitre de dans le domaine dela politique, en mettant K.O debout tous ces petits mesquins qui voulaient le caresser dans le sens des poils pour qu’il démissionne. Ils ont jeté l’éponge mais le combat continue puisque le chemin est long et très long et que les ennemis du Sénégal de l’intérieur et comme de l’extérieur ne dorment pas et nous aussi, nous n’avons jamais sommeil.



Dans la même rubrique :