Décision du CC : La Cojer soutient Macky Sall et appelle à un vote massif pour le OUI au référendum


Face à la presse, la COJER, fidèle à sa démarche républicaine dans l’analyse de la situation politique, économique et sociale du pays s'est prononcée sur l’actualité, suite à la notification au Président de la République par l’Assemblée Nationale et le Conseil Constitutionnel de leurs avis respectifs sur le projet de révision de la Constitution que le Chef de l’Etat leur avait soumis. 

Entamant sa communication, la coordonnatrice de la COJER, Mme Thérèse Faye Diouf a déclaré d'emblée que "le Président de la République, comme l’y invite la Constitution du 22 janvier 2001 en son article 51 qui précise qu’il peut, « après avoir recueilli l’avis du Président de l’Assemblée Nationale et du Conseil Constitutionnel, soumettre tout projet de loi constitutionnelle au référendum », vient de s’acquitter de cette obligation constitutionnelle. Lors de son adresse à la nation du 31 décembre 2015, le Président de la République avait réitéré sa ferme volonté de moderniser nos institutions dans le souci de consolider notre système démocratique. Ce projet, formulé en 15 points, et rendu public, a été soumis pour avis au Conseil Constitutionnel".  

Avant de poursuivre en soulignant qu'à "l’instar de tous les sénégalais qui ont suivi avec beaucoup d’intérêt ce sujet, nous avons  constaté qu’un seul point a retenu l’attention de certains de nos compatriotes à savoir la décision défavorable rendue par le Conseil Constitutionnel portant sur la réduction du mandat en cours de 7 à 5 ans, en contradiction avec la volonté ferme et déclarée du Président de la République".

Parlant du Conseil constitutionnel, la coordonnatrice de la COJER a expliqué que "dans sa décision, le Conseil a estimé que cette volonté du Président de la République n’est conforme ni à l’esprit général de la Constitution ni aux principes généraux du droit. Par voie de conséquence, le Président de la République, n’ayant aucune voie de recours et mieux, les décisions du Conseil Constitutionnel s’imposant aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles, selon l’article 92, ne peut que se conformer à la décision du Conseil Constitutionnel, garant de la Constitution dont lui est le gardien.  Au vu des efforts, de la constance sur le principe de réduire son mandat, si ça ne tenait qu’à lui, le Président allait prendre un décret pour entériner cette décision". 

Tressant les lauriers de leur leader en ces termes "étant dans un Etat de droit, caractérisé par des mécanismes et des procédures impersonnelles pour encadrer les décisions relatives aux institutions, il est sage de louer l’esprit républicain du Président Macky Sall. Loin du pouvoirisme, le Chef de l’Etat est dans la ligne de la légalité républicaine. L’histoire retiendra qu’un Président démocratiquement élu  a tenu à la réduction de son mandat et non à son augmentation", la COJER renouvelle son soutien et son engagement sans faille au président Macky Sall.

"Saluant la constance du Président et son esprit républicain, nous, jeunes de la COJER, lui exprimons notre loyauté et restons attachés au respect de l’indépendance des institutions surtout au respect des décisions rendues par nos juridictions, car nous sommes dans un Etat de droit. Nous reconnaissons, comme tous, que l’engagement du Président de la République a buté sur les limites que lui offre les lois et règlements de notre pays",  tel est l'engagement pris par la jeunesse républicaine pour accompagner le président dans ces démarches.

Pour montrer leur engagement, la COJER a lancé un appel à voter massivement pour que le OUI l'emporte au prochain référendum. Pour cela, Thérèse Faye Diouf a déclaré  "nous lançons un appel solennel à tous nos concitoyens afin qu’ensemble nous portions ces réformes pour la consolidation de notre démocratie. Comme l’a indiqué le Président de la République, le référendum est prévu le Dimanche 20 mars 2016, et nous invitons les camarades, les alliés et les militants à investir les villes et les villages en vue de sensibiliser les populations sur l’importance de ces réformes pour qu’ils votent massivement « oui » au soir du scrutin. Cela permettra d’entériner la révision constitutionnelle qui instaurera le quinquennat au Sénégal ; les droits constitutionnalisés des citoyens ; les candidatures indépendantes ; l’élargissement du domaine de compétence du Conseil constitutionnel ; le renforcement du pouvoir de contrôle de la représentation nationale. Nous travaillerons à faire voter massivement le « OUI » au référendum. C’est un défi que nous nous engageons à relever. Car, la confiance du Président de la République en sa jeunesse est totale et nous travaillerons à la mériter pleinement. Pour conclure, nous lançons un appel à toutes les jeunesses républicaines afin qu’elles se mobilisent comme un seul homme, dans toutes les localités, pour porter ces réformes partout dans le Sénégal. 

Oui au Projet de révision constitutionnelle ;

Oui, pour un Etat de droit renforcé ;

Oui, pour un nouveau souffle démocratique, adapté au rythme de notre temps ;

Oui, pour le respect de la Constitution et pour des institutions fortes, crédibles et stables.  
IMG_3418-BorderMaker IMG_3419-BorderMaker IMG_3420-BorderMaker IMG_3421-BorderMaker IMG_3422-BorderMaker IMG_3424-BorderMaker IMG_3426-BorderMaker IMG_3427-BorderMaker IMG_3428-BorderMaker IMG_3430-BorderMaker IMG_3431-BorderMaker IMG_3432-BorderMaker IMG_3433-BorderMaker IMG_3434-BorderMaker IMG_3436-BorderMaker IMG_3439-BorderMaker IMG_3441-BorderMaker IMG_3442-BorderMaker IMG_3443-BorderMaker IMG_3446-BorderMaker IMG_3447-BorderMaker IMG_3448-BorderMaker IMG_3449-BorderMaker IMG_3450-BorderMaker IMG_3451-BorderMaker IMG_3452-BorderMaker IMG_3457-BorderMaker IMG_3459-BorderMaker IMG_3460-BorderMaker IMG_3462-BorderMaker IMG_3463-BorderMaker IMG_3464-BorderMaker IMG_3469-BorderMaker IMG_3470-BorderMaker IMG_3481-BorderMaker IMG_3482-BorderMaker

Jeudi 18 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :