Décès de l’opposant Gambien Solo Sandeng : Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’Homme demande l’ouverture d'une enquête


Décès de l’opposant Gambien Solo Sandeng : Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’Homme demande l’ouverture d'une enquête
Les demandes d’ouverture d’enquête pour élucider la mort de l’opposant gambien Solo Sandeng, décédé en détention le week-end dernier, se multiplient. Parmi celles-ci, il y a celle du Haut-Commissaire des Nations unies pour les droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein.
« La mort du leader de l’opposition, Solo Sandeng, alors qu’il était en détention, est une nouvelle profondément inquiétante et j’enjoins les autorités de la Gambie de faire en sorte qu’une enquête indépendante et minutieuse soit menée immédiatement afin que les auteurs du crime soient traduits en justice », dit-elle dans un communiqué. La fonctionnaire des Nations unies rappelle qu’il y a aussi des rapports avançant la mort de deux autres membres de l’opposition en détention.
 
Elle déplore également l’arrestation de plusieurs personnes blessées lors de la répression de la manifestation pacifique de jeudi passé. Compte tenu de cette situation, Zeid Ra’ad Al Hussein rappelle aux autorités leur obligation de s’assurer que ces individus reçoivent une assistance médicale dans les meilleurs délais et que la population gambienne n’a pas été l’objet de torture et de mauvais traitements.
EnQuête
Mardi 19 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :