Décès de Momar TALLA FALL, Coordinateur du cercle des amis de Me Ousmane N'GOM : L’éclipse d’un régulateur !

Arraché a l’affection de sa famille et de ses nombreux amis, suite à une courte maladie le Mardi 29 Mars, Momar Talla Fall ami personnel de Me Ousmane N'gom a plongé tout c’eux qui l’ont connu et approché dans l’émoi et la consternation. Ce défunt, homme de grandeur, utilement relationnel a été inhumé le Mercredi 30 courant à Saint-Louis après la levée du corps émouvante qui a eu lieu à la morgue de l’hôpital Philippe Maguillène Senghor de Yoff.


Décès de Momar TALLA  FALL, Coordinateur du cercle des amis de Me Ousmane N'GOM :  L’éclipse d’un régulateur !

S’il est vrai que même les élus du destin n’échappent pas aux affres des maux terrestres, il est tout aussi vrai que ceux qui ont marqué leur existence  temporelle dans la foi et se sont invariablement   dévoués au seigneur, sont des hommes de vertu, ils peuvent aborder leur passage à l’au-delà comme l’espoir du juste aux portes du tombeau. TALLA FALL était justement de ceux-là !

En effet, l’effroyable nouvelle annonçant le rappel à Dieu de notre ami Talla, a suscité de vives émotions dans le cercle de ses nombreux amis.

Comme signe annonciateur de cette pénible nouvelle, la nuit cauchemardesque qui troubla mon sommeil, la veille, était sans doute le présage du malheur qui allait frapper notre cercle d’ami. Ainsi, ce Mercredi 30 Mars 2016 confirmera à l’aube,sous forme de sentence douloureuse, ce qui la veille, enveloppait tout le sens de mon malaise de mon incommodations psychologique, devenue une réalité du triomphe de la fatalité sur la conscience fébrile du mortel que je suis à l’idée de savoir, brutalement que Talla a bien tiré sa révérence.

Ce fut aux aurores que le grésillement de mon téléphone portable afficha le douloureux message : notre ami et frère Talla s’en est allé !...

L’expéditeurMe Ousmane Ngom, ami, frère et compagnon du défunt, depuis leur tendre enfance. Cet ami commun qui n’a pu l’annoncer depuis la veille, trouvait la formule du SMS comme un prétexte de minorer la vague d’émotion que devait susciter l’éclipse aussi brutale de celui qui entretenaitle Vendredi, 25 Mars dernier, les amis du cercle du projet de société que la nouvelle trouvaille  LIBERAL CAKANAM, lancée par son leader d’ami Me Ousmane Ngom, réservait à ses Compatriotes, transcendant la multitude des libéraux de souche pour un Sénégal placé sur la rampe de l’émergence.

Stoïque et résigné dans la douleur, il n’avait jamais voulu faire de sa pathologie un mal extrême. Courageux téméraire, il savait noyer ses rares moments d’agacement dans une recette d’ironie subtile dont lui seul avait le secret. En stratège et baromètre de rapprochement des amis quand des écarts inconciliables  venaient à surgir au sein du groupe, il usait de tact pour harmoniser les positions par une approche à la fois subtile et intelligente. Ce qui lui valut le sobriquet de « régulateur ». Son attachement à la communication à laquelle il s’adonnait, à cœur joie, dans un élan de générosité et d’humilité dont seuls sont capables les hommes de grandeur, il éclairait au quotidien, la lanterne  de son mentor d’ami, qui arrachait du lit quand un scoop venait à tomber.

Attachant, fidèle en amitié, loyal et sensible, les seuls moments qui le faisaient sortir de ses gongs sont ceux qui présentent une caractérisation malveillante ou provocatriceportée contre son ami de leader Me Ousmane Ngom.

L’émotion et la consternation qui ont marqué la levée du corps du défunt ami à la morgue de l’hôpital Philippe Maguillène Senghor de Yoff en ce Mercredi 30 Mars, avaient réuni l’immense réseau d’amis que le serviteur du cercle avait tissé tout au long de sa vie marquée par les affres de la maladie qu’il n’a jamais voulu considérer comme un obstacle à son affirmation.

Dans l’émouvant concert des témoignages l’on a retenu une constance, celle d’un homme que chacun considérait comme ayant toujours entretenu les meilleurs rapports avec lui. Ce tempérament pragmatique de l’ancien clerc de Me Abdoulaye Wade aura vécu les affres du bagne de Rebeuss en 1981 en compagnie de son ami Me Ousmane Ngom et Tidiane Sene. Cet épisode évoqué dans le témoignage à lui, rendu par son ami d’avocat a éveillé un chapelet de souvenirs relatifs à une amitié forgée par plus de 40 ans de complicité avérée entre le défunt ami et son ami d’avocat aujourd’hui porteur du mouvement incitatif dont Feu Talla disait l’autre Vendredi au domicile de Me Ngom : « Voilà venu le moment de réunir toute la famille libérale originelle dans une symphonie d’engagement pour l’émergence véritable. »  en effet l’ors des échanges informels où il avait  coutume d’approcher les visages des moins connus des hôtes de son ami, il prêchait encore que les retrouvailles dans un bouillonnement d’échanges d’idées ne doivent isoler personne.

Les nombreux témoignages concordants depuis celle du Professeur Sérigne Diop en passant par celui de Me Ousmane Ngom, les nombreux amis du défunt Talla dont, Mamadou Oumar Ndiaye Directeur du journal « le Témoin », Sérigne Mbacké Ndiaye du PDS, Ndiaga Fall, Dame et Omar Ngom auquels une grande complicité le liait,  jusqu’aux nombreux amis qui n’avaient que leurs larmes et sanglots à défaut d’étouffer la vague d’émotion pour voir le corbillard s’ébranler vers Ndar la Pieuse, repère commun du défunt et de Me Ousmane Ngom. 

Ce retour aux sources désormais synonyme d’un voyage sans retour apparait bien comme la mission accomplie par deux amis uni par la géographie et le cœur que cet A Dieu est plutôt un au revoir car on sentira toujours le défunt dans le décor à travers la posture affable et joviale qu’il a toujours revêtu à la face de ce monde terrestre.

Que la sainte terre de Ndar qui t’a vu naitre te soit légère et que Dieu t’accueil dans son Paradis Céleste ! Amine ! 

 

Mbemba Dramé  Journaliste Consultant (salimbaaba@gmail.com ) Ami du Défunt

 

Mercredi 30 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016